Connect with us

Actualités

Jerry Krause voulait faire sauter les Bulls bien avant « The Last Dance »

Source photo : TMZ

The Last Dance a trouvé son bouc émissaire : Jerry Krause. Moqué en masse sur les réseaux sociaux, le génial GM voulait virer Phil Jackson bien avant la saison 97-98.

Jerry Krause en a pris pour son grade. Tout ceux qui ont vu l’épisode 1 de la série The Last Dance peuvent le confirmer. Il est décrit comme un gestionnaire sans cœur qui ne comprend rien au jeu, comme un « petit gros » selon Jordan, l’ancien GM des Bulls n’aimait pas à sa juste valeur son équipe. Et il voulait la dissoudre dès la fin de la saison 95-96.

C’est Tim Floyd qui le raconte pour ESPN : les Bulls le voulaient en coach. Krause ne supportait plus Phil Jackson et voulait entamer une reconstruction prématurée en engageant Floyd :

« Les Bulls sont venus me voir à Seattle avec Jerry [le propriétaire]. Ils m’on expliqué que Krause voulait virer Phil Jackson, que Scottie Pippen déclinait physiquement et qu’une reconstruction allait être lancée. Je ne pense pas qu’il comprenait que cette équipe c’était les Beatles. C’était la franchise la plus populaire de l’histoire. Je leur ai dit : « Si j’étais vous, je ne ferais pas ça. Et la saison suivante non plus. Laissez cette équipe mourir de manière naturelle parce qu’il existe des équipes et des joueurs qu’on ne peut pas casser. Ces gars ont gagné le droit d’avoir une mort personnelle. » ».

Mais Krause ne s’est pas découragé pour autant. Ce serait mal connaître le personnage. Car même un an plus tard, après que l’équipe ait remporté son quatrième titre, Tim Floyd reçoit un nouvel appel des Bulls : 

« C’était Jerry Reinsdorf. Il m’a dit « Est-ce que tu peux dire à Jerry Krause ce que tu m’as dit l’année dernière ? ». Je l’ai donc répété à Jerry Krause. Il m’a répondu que je ne comprenais pas. Il n’en pouvait plus, il ne voulait plus travailler avec Phil Jackson. Je lui alors simplement suggéré de travailler dans l’ombre et laisser Jackson avec le sportif. Restez juste l’un de lautre de l’autre parce que ça p*tain de marche. »

Après la saison 97-98, Phil Jackson est évincé et Floyd engagé. Mais là encore, personne n’est content de Jerry Krause : 

« Je suis arrivé aux Bulls sans Jordan, Pippen et Rodman. Et j’ai été forcé de jouer mon attaque en triangle et de garder le staff de Jackson. Krause était persuadé que c’était Tex Winter [un coach, nldr] qui faisait gagner l’équipe. Ce n’était pas Michael Jordan. Ils m’ont forcé à garder Tex donc il a travaillé pour moi. Il avait convaincu Krause que son attaque était si incroyable que Wynken, Blyknken et Nod [poème pour enfants, ndlr] pouvaient le jouer et gagner avec. Tex voulait tellement être au Hall of Fame qu’il a réussi à nous convaincre un an avant de décider qu’il avait besoin de rejoindre Phil Jackson à Los Angeles. »

Krause aurait pu donc casser cette formidable dynastie et le Three-Peat des Bulls avec ses décisions. Heureusement, Tim Floyd a été plus malin, même s’il a accepté le poste après Jackson, ce qui n’était pas évident. Bien qu’il ait des qualités de gestionnaires non contestables – regardez le salaire de Pippen – Krause a failli commettre l’erreur de sa vie.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités