*
Connect with us

Actualités

Gregg Popovich veut du respect sur la France : ce serait bien d’en avoir pour Draymond Green

Source photo : FIBA

Gregg Popovich ne dit que du bien de la France, peut être même trop. Son équipe a encore déçu et les Ricains ont ressemblé à tout sauf à une équipe. Le manque de préparation y est pour beaucoup mais il faut avouer que la place pour l’emporter est assez grande. Si Evan Fournier a fait le show, il y a une véritable hiérarchie et plan de jeu, tout l’opposé de team USA.

Pour la première fois depuis le fiasco de 2004, team USA a perdu un match olympique et en l’occurrence le 1er. Kevin Durant était à côté de ses pompes, la balle circulait mais pas pour grand chose. Les américains ont réalisé quelques belles séquences et souvent pour rien. Les trous d’airs furent nombreux à l’image dur run 16 à 2 pour les bleus. Bien que déçu, Gregg Popovich tient à dire bravo à la France et souhaiterait un peu plus de respect sur leur nom. La revanche de la dernière demi-finale de la coupe du monde n’a pas tourné en leur faveur mais rappelons que ce n’est qu’un match de poule parmi tant d’autres :

« Quand tu perds un match, tu n’es pas surpris. Tu es déçu. Je ne comprends pas le mot surpris. Parler de surprise ne fait pas honneur à l’équipe de France. Ce serait insinuer que nous étions censés gagner de 30 points. C’est une superbe équipe, très bien coachée et incarnée par des joueurs NBA talentueux qui jouent ensemble. »

Avant le 3ème quart-temps, team USA se dirigeait vers la victoire et à l’image des matchs de préparation, les hommes de Gregg Popovich font un paquet d’erreurs et ce, dans tous les registres. Que dire des lancers ratés, des shoots forcés, le manque de ballons dans les positions préférentielles de stars telles que Jayson Tatum ou Khris Middleton. De son côté, Draymond Green pointe avant tout la défense des siens dans le money-time. Excellent dans son registre, on se demande pourquoi il a squatté le banc dans le money-time. Le leader spirituel de l’équipe aurait été précieux, c’est une certitude :

« Nous ne sommes pas ensemble depuis si longtemps, mais nous sommes ensemble depuis assez longtemps pour avoir cette régularité. Nous devons mieux défendre dans la dernière ligne droite. »

Team USA ne devrait pas rester inerte trop longtemps et comme on a cessé de le répéter, quand ils auront trouvé leur rythme de croisière, personne ne voudra les retrouver sur leur chemin.

Quand Adidas a manqué de respect à Kobe Bryant avec la pire signature shoes de l’histoire

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités