Gordon Hayward a piqué les Spurs : "Nous avons tellement d'armes dans l'équipe"
*
Connect with us

Actualités

Gordon Hayward a piqué les Spurs : « Nous avons tellement d’armes dans l’équipe »

Source photo : Marca

Gordon Hawyard sort le grand jeu pour mener les Hornets à la victoire ! Contre des Spurs en forme, l’ailier s’est remémoré des bons souvenirs d’Utah pour claquer une prestation à plus de 40 points, et qui permet à l’équipe de souffler un bon coup. 

Avec l’émergence de Miles Bridges ou encore de LaMelo Ball, on avait presque oublié que Gordon Hayward fut un All-Star par le passé. Et clairement, l’ailier nous l’a rappelé. Ou plutôt aux Spurs, puisque Gordie termine la partie avec 41 points et une efficacité maximale (15/19 au tir). Et cette performance permet à Charlotte de ramener une victoire très précieuse de San Antonio alors que l’équipe venait de s’incliner sur trois des quatre dernières sorties. Ce n’est que son deuxième match à plus de 40 points en carrière. Et depuis son arrivée aux Hornets, ce n’est que son sixième match à minimum 30 points. C’est une prestation qui va certainement lui redonner de la confiance. Cependant, ne comptez pas sur Gordon Hayward pour faire l’éloge de Gordon Hayward. L’ailier préfère admirer la performance collective

Nous avons juste tellement d’armes dans l’équipe. Tellement de gars peuvent attaquer. Lorsque vous allez dans la raquette et que vous cherchez à faire une passe et que vous trouvez quelqu’un pour un shoot ouvert, ça nous rend vraiment durs à défendre. Nous avons fait un très bon travail en premier quart temps. 

Car effectivement, l’écart était déjà creusé à la fin du premier quart, avec un avantage de 15 points et les Spurs n’ont jamais recollé. D’ailleurs, Charlotte a signé une grande performance collective avec pas moins de 34 passes décisives. James Borrego pourrait être ravi du mouvement de balle, du jeu, mais le coach tire son chapeau à Gordon Hayward, après une période où il devait faire le boulot de LaMelo Ball et Terry Rozier. 

Il est spécial. Lorsqu’il est agressif comme ça, lorsqu’il joue sans peur, c’est un joueur différent. Je suis vraiment fier de lui. Je pense que les absences des gars ont laissé des traces. Il jouait plus de 40 minutes, il portait la balle, mais il était ravi de le faire. Il adorait. Je veux que cet état d’esprit continue. 

Les Hornets poursuivent leur road-trip, et quel road-trip. Portland, Phoenix, Utah, Denver, c’est du costaud. Au moins, les coéquipiers de Gordon Hayward peuvent se rassurer en se disant que LaMelo Ball devrait effectuer son retour vendredi. Et en attendant que le meneur retrouve son niveau, Gordie devra conserver le sien.

Record de saison pour Gordon Hayward, et les Hornets avaient besoin de ça. Avec la quarantaine de plusieurs joueurs, l’ailier a porté les siens vers la victoire, sous l’impulsion d’un premier quart très productif. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités