Gilbert Arenas dégomme encore Vince Carter : un vétéran est toujours utile, genre empêche un joueur de ramener un flingue dans un vestiaire – The Daily Dunk
Connect with us

News

Gilbert Arenas dégomme encore Vince Carter : un vétéran est toujours utile, genre empêche un joueur de ramener un flingue dans un vestiaire

Gilbert Arenas aurait-il un problème avec Vince Carter ? Après l’avoir taclé une première fois, l’agent zéro en a remis encore une couche en allant encore plus loin cette fois-ci. Ca sent la pure rancune, tout simplement et peut être que Vince répondra cette fois-ci…

« Je respecte ton amour pour le jeu. Mais il y a des jeunes joueurs qui veulent vivre le rêve que tu as vécu. Chaque année que tu joues, c’est un joueur qui se fera voler son rêve parce ils te choisiront ton nom plutôt qu’eux. » Ces propos datent d’il y a quelques semaines, quand Vince Carter a annoncé son retour pour sa dernière saison. Un petit message sur instagram, où il a d’ailleurs déclaré que Zion Williamson était un bust. Plus tard, il a insisté en parlant encore du rôle de Carter dans un podcast et il a décidé que ce n’était pas assez.
Interrogé par Chris Kirschner de The Atheltic, il a encore démonté l’ailier. Il a d’abord déclaré que VC avait l’expérience, donc plus de chances de jouer pour son coach, en allant même dire que certains joueurs de la big 3 méritaient de jouer à sa place. Pour lui, tout est donné dans la bouche de Carter, alors qu’il n’a pas compris que pour être encore à ce niveau à son âge, il doit travailler plus que les autres. Sinon, toutes les stars joueraient 20 ans dans la ligue : 

« Soyons honnêtes .  Entre Vince et un jeune joueur, vous allez choisir Vince. Il a 20 ans de carrière. Les 5% qu’il représente sont meilleurs que les 100%  car il pratique un bon basket. Le coach va négliger le jeune jour car il n’a pas cette expérience. Quand on est le dernier joueur du bout du banc ou un joueur coupé, on regarde Vince en disant : ‘Franchement’ Vince n’a plus d’avenir, donc laissons la place à quelqu’un pour qu’il devienne le nouveau Vince Carter.

Il devrait être coach ou dans les bureaux. II y a des jeunes de 27 ans dans la BIG3 qui pourraient être en NBA. Pourquoi ne le sont-ils pas ? Je ne suis pas contre qu’il joue, mais j’ai toujours dû me battre. Le coach ne va pas me choisir avant lui alors qu’il n’a plus de raison de jouer, sauf battre le record de saisons jouées dans la ligue. »

On avait plus senti autant de seum depuis la finale de l’euro entre le Portugal et la France. Gilbert Arenas a cramé sa carrière tout seul entre ses déboires avec ses flingues et son hygiène de vie. Alors que sa carrière battait de l’aile, il s’est laissé aller et la suite on la connait. Des vidéos avec Nick Young dans son salon, pendant que Vince Carter plantait des game-winners avec les Mavs.
Si on se souvient bien, ils ont été à la croisée des chemins « ensemble ». En 2010, Vince est transféré d’Orlando à Phoenix, pendant que Gilbert est tradé de Washington à Orlando. Dans une équipe qui ne joue rien, Carter s’est remis en question, a accepté de travailler plus dur, d’être un vrai leader et un vrai dur, et ce fut une sorte de rédemption. De son côté, Arenas jouait dans une équipe jouant le titre et qui a plongé la tête la première pour ne jamais se relever.

Si on comprend le point où veut en venir Gilbert Arenas, ses exemples ainsi que sa plaidoirie sont foireuses au possible et on sent plus de la jalousie qu’autre chose. Surtout qu’il y a bien meilleur exemple, comme Udonis Haslem. Mais il ne faut pas oublier l’importance de gars aussi compétents qu’eux : le terrain oui, mais être le leader du vestiaire pour guider les jeunes est encore plus important.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News