*
Connect with us

Actualités

Giannis Antetokounmpo veut prouver sa valeur en tant qu’ancien DPOY sur Kevin Durant : après 4 matchs, il était temps…

Dans un Game 5 marqué par la performance dantesque de KD, beaucoup ont noté le choix de Budenholzer de ne pas mettre Giannis Antetokounmpo dessus en défense, surement par peur du « foul trouble ». Habitué à la rigidité et la frilosité dans la prise de décision de son coach, Giannis veut, pour un Game 6 décisif, se coltiner KD de l’autre coté du terrain. Ce n’est pas trop tôt…

Auteur de l’une de ses plus grandes performances en playoffs de sa carrière, Kevin Durant n’a pas manqué de rappeler au monde entier qu’il appartient bel et bien à la caste des légendes ultimes de ce sport. Jugez-en la ligne statistique : 49 points à 16/23 dont 4/9 à 3-points, 17 rebonds, 10 passes, 3 interceptions et 2 contres. L’homme de la nuit était bel et bien dans le rang des Nets. Présent au four et moulin, Durantula leur a tout fait : P.J. Tucker, Kris Middleton, Jrue Holiday, tous y sont passés… mis à part Giannis Antetokounmpo. À la grande surprise des observateurs et des fans, à aucun moment le Greek Freak ne s’est présenté face à l’homme du soir pour tenter de le contenir. En effet, à maintes reprises le double MVP était aperçu en défense sur Joe Harris ou Landry Shamet. Assez indigne pour un triple All-NBA Defensive First Team (notamment en 2021) et de surcroit DPOY en 2020. Simple choix du coach ou alors peur des grands moments ? Pour le Game 6, le plus véloce des daims a déjà un objectif bien défini.

J’ai envie de relever ce défi.

De retour à domicile, les Bucks d’un Giannis déterminé joueront déjà leur saison dans un match qui s’annonce d’ores et déjà immanquable. On le sait, les playoffs sont l’affaire des stars. Encore plus dans une telle série. Alors, si Milwaukee veut se donner l’espoir de rêver de finale de conférence, il sera impératif que Giannis se mette en mode DPOY sur Kevin Durant, pour au moins tenter de le contenir.

Rendez-vous dans la nuit de ce jeudi au vendredi à 2:30 pour un Game 6 au combien décisif pour les hommes de Budenlhozer. Face au plus grand défi de sa carrière, le Greek Freak se doit de répondre présent et assurer des deux côtés du terrain. Préparez déjà le pop-corn.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités