Connect with us

News

Giannis Antetokounmpo répond au « Je suis le meilleur joueur du monde » de Joel Embiid : beaucoup d’amour entre les deux joueurs

Quelques jours auparavant, Joel Embiid s’était allé à une déclaration assez peu modeste. Se proclamant meilleur joueur au monde, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. MVP en titre, Giannis a tenu à remettre les pendules à l’heure. Résultat ? Blow-out dans la bouche des Sixers.

Ce gros choc de la conférence Est était une des grosses affiches de ce samedi soir. Les Sixers d’un Joel Embiid en dents de scie depuis le début de saison se déplaçaient chez des Bucks en grande forme à l’image de leur franchise player. Cette saison, Giannis Antetokounmpo est en passe d’aller chercher un second MVP d’affilée et a voulu montrer au Camerounais qui est le meilleur joueur cette saison.

Pour finir, les Bucks ont massacré des Sixers peu inspiré sur un score sans équivoque de 119 à 98. Le Grec a largement contribué à ce succès avec ses 31 points, 17 rebonds et 8 assists. À contrario, Embiid n’a pas répondu présent notamment dans son vis-à-vis face au MVP en titre. Se faisant dépasser à maintes reprises, le Camerounais n’est pas parvenu à freiner Antetokounmpo comme lors de son prodigieux match lors du Christmas Day. Avec 17 points à 5 sur 18 au shoot en 29 points, Joel Embiid n’a pas réussi à porter son équipe sur les larges épaules. Après la rencontre, Giannis a été interrogé sur les déclarations du Camerounais.

Je sais que vous faites votre boulot. Vous voulez me faire dire quelque chose mais ça va sortir, être viral et il sera amené à le voir. Et alors là, on aura une vraie bataille. Mais j’ai comme l’impression que Joel est un bon gars. Évidemment, quand je rentre sur le terrain, je vais jouer le plus dur possible. Mais en dehors du terrain, je l’aime bien. J’aime sa personnalité. Il est terre-à-terre.

La rencontre n’a pas tenu toutes ses promesses et a très vite tourné à l’avantage des Bucks. Les Sixers n’affichent pas le niveau que tous les spécialistes leur prédisaient en début de saison et déçoivent beaucoup. Attention tout de même au réveil du Lion qui sommeille en Embiid. En tout cas, personne ne serait contre une série Sixers-Bucks en playoffs. Objectif avantage du terrain pour Philly.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News