Connect with us

Actualités

Fred VanVleet ne veut pas que les rumeurs prennent le dessus sur le jeu

Source photo : University of Toronto

Les Raptors sont actuellement dans une mauvaise phase, et la victoire face aux Blazers est peut-être le pansement qui cache la blessure. Car en dehors des terrains, c’est pas la joie avec beaucoup de bruits, et il n’est pas forcément positif.

Même lorsque les Raptors ont gagné le titre, on ne parlait pas autant de Toronto qu’en ce moment. Avant la rencontre face aux Blazers, les Raptors restaient sur trois défaites de rang. Et rien ne s’arrangeait durant l’échauffement lorsque Thaddeus Young et Scottie Barnes ont eu une échange houleux, sans oublier les histoires de follow sur les réseaux sociaux et que dans le même temps, on apprenait que Fred VanVleet aurait refusé une offre de 114 millions de dollars sur quatre ans lors de la dernière intersaison.
Membre majeur de la réussite des Raptors ces dernières années, Fred VanVleet dispose d’une player option cet été. Avec les résultats moyens de Toronto, on peut aussi se dire que l’effectif pourrait exploser à la trade deadline (9 février), même si ce n’est pas la tendance actuelle. Ca fait beaucoup de rumeurs et de bruits autour de la franchise Canadienne, mais le meneur souhaite que les Raptors se concentrent sur le basket.

Je ne parlerai jamais de ma free agency ou des négociations de mon contrat, en particulier des discussions entre moi et le front office. Cela ne vient certainement pas de moi. Il n’y a jamais eu d’offre formelle. C’était une décision mutuelle prise par les deux parties parce que la chose intelligente à faire était d’attendre. C’est un peu trompeur et je suis déçu que cela soit sorti. Je ne veux pas que cela soit une distraction.

Alors quid du futur de Fred VanVleet ? Quatre options sont possibles : un trade dans le prochain mois, une activation de sa player option cet été, ou alors le meneur la décline pour partir où il le souhaite ou pour rester à Toronto et pour négocier un meilleur contrat. Pour cela, il faudra être bien meilleur à titre individuel et à titre collectif.
Effectivement, les Raptors doivent se recentrer sur le jeu car les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes espérées. 17 victoires, 23 défaites, mais Toronto a la chance d’être « seulement » à deux victoires du play-in et d’avoir eu un grand Pascal Siakam sur la première partie de la saison. Avec deux confrontations à venir face aux Hornets, puis une face aux Hawks, c’est l’occasion de se refaire une santé.

Avant de repartir aux Etats-Unis, Fred VanVleet et les Raptors ont trois matchs à la maison pour tenter de faire oublier l’extra-sportif et au contraire, de se remettre à jouer au basket. Car les hommes de Nick Nurse sont bien loin de leurs ambitions.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités