Connect with us

Actualités

Un Evan Fournier au fond du trou s’exprime enfin sur un potentiel transfert : 7 matchs sans jouer, ça commence à peser…

NBA – Evan Fournier a t-il encore sa place chez les Knicks ? C’est vraiment dur pour lui et pour la première fois depuis longtemps, il s’est exprimé sur un potentiel transfert. La situation est nouvelle pour lui.

Evan Fournier n’a pas joué depuis maintenant 7 matchs, soit plus de deux semaines avant la rencontre opposant les Knicks aux Pistons. C’est long, surtout pour un joueur de sa trempe, d’autant qu’il était titulaire il y a peu de temps. Il avait promis de mieux défendre cette saison mais ça n’a pas été le cas et en panne de confiance avec son shoot, le joueur ne sert plus à grand chose dans le système des Knicks. Un transfert est-il envisageable ? Pas pour lui, du moins pas encore :

« Comme je l’ai dit, je ne pense pas encore à (un échange) », a déclaré Fournier à Melvin Karsenti de Basket USA (h / t HoopsHype). « En 82 matchs, beaucoup de choses peuvent changer. J’espère que ce ne sera pas le cas mais il pourrait y avoir des blessés, il pourrait y avoir un transfert. Vous ne savez jamais ce qui peut arriver. »

L’attitude est logique de sa part mais sa cote est en train de descendre. Bien sûr, il ne souhaite le malheur de personne mais compter sur les blessures pour remonter la pente, montre à quel point Evan Fournier broie du noir. De plus, sa situation personnelle n’est pas là non plus l’aider en ce sens :

« Et pour être totalement honnête, ma femme qui est enceinte, accouche en février, donc le transfert maintenant signifie que je ne verrai pas ma famille pendant plusieurs mois, je ne verrai pas mon nouveau fils. Je suis à un stade de ma carrière où c’est dur, et je n’ai pas forcément envie de passer par là… Donc c’est une situation compliquée, aussi sur le plan familial. Alors soyons patients pour le moment et nous verrons.

Passé la trentaine, il est difficile de rester dans la ligue avec un grand rôle et Evan Fournier va devoir l’accepter un jour ou l’autre. Son manque d’athlétisme et de rigueur défensive ne lui permettront plus d’être un titulaire. Il a en revanche toutes les qualités pour être un grand 6ème homme, à condition de retrouver son adresse.

Le bijou du jour : Marine Johannes envoie une passe à terre hors du commun, on sent les vibes de Steve Nash

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Quand Detroit confond la NBA avec la G-League face aux Knicks...

  2. Pingback: When Detroit confuses the NBA with the G-League against the Knicks... - Archyde

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités