*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier déjà comme chez lui aux Knicks : intégration rapide et leadership, la recette du succès new-yorkais

Source Photo : New York Post

A l’été 2021, en pleine campagne de Jeux Olympiques, Evan Fournier avait fait le choix de rejoindre les Knicks. Un pari ambitieux et audacieux dans une équipe qui avait réalisé une superbe saison, sans pour autant avoir de superstars en son sein. Après seulement 10 matchs, le Français semble déjà à sa place dans la grosse pomme.

Devenu l’un des leaders du Magic avec Nikola Vucevic, Evan Fournier a rapidement réalisé qu’il serait difficile de viser plus haut que le play-in avec la franchise floridienne. Orlando a alors décidé se reconstruire, en envoyant son pote monténégrin à Chicago et Vavane du côté des Celtics. Pas forcément convaincant à Boston, la calvitie préférée des Français s’est illustré durant l’été aux J.O. Emmenant les Bleus jusqu’à la médaille d’argent, Fournier a attiré l’oeil encore un peu plus, et il a fait le choix de rejoindre les Knicks pour 78 millions de dollars sur quatre ans.

A New-York, Evan retrouve une équipe assez similaire avec ce qu’il connait en Equipe de France. Des joueurs talentueux, prometteurs, un collectif soudé sans qu’une individualité prenne le pas sur l’équipe. Une mentalité qui correspond parfaitement au joueur et on le remarque dès le début de la saison. 32 points après deux prolongations et une victoire au Madison Square Garden pour la première de la saison régulière. Rapidement, Evan Fournier trouve son rôle sous Thibodeau, un rôle de leader sur et en dehors des terrains, tout en contribuant au scoring. Malgré les deux dernières sorties un peu plus difficiles, il tourne à 15,3 points de moyenne à 42% au tir et 39% à trois points.

Evan brûle d’envie d’assouvir ses désirs de compétiteur. En rejoignant les Knicks, il s’est fixé un vrai challenge puisqu’il est au maximum un outsider aux côtés de Julius Randle et Kemba Walker. Pourtant, il veut réaliser une grosse saison, des gros playoffs et pourquoi pas aller quelque chose de grand. C’est pour sa qualité à se motiver et à motiver les autres et on pense notamment aux plus jeunes (Barrett, Quickley…) qu’Evan Fournier a également plus aux dirigeants new-yorkais. Et pour l’instant, le public est convaincu par le travail de son Frenchie.

Evan Fournier et les Knicks, une alliance qui nous excitait avant le début de la saison, et qui continue de le faire. Désormais, le Français doit maintenir cette même exigence qu’on lui connaît pour rester au top et voir New-York débouler en playoffs avec une intention de passer un ou des tours.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités