Connect with us

News

Evan Fournier a tapé dans le mille : il regrette la mentalité française et veut que son pays respecte les sportifs

Evan Fournier est devenu très vidéo, pour notre plus grand plaisir. Après sa websérie diffusée sur youtube, il a diffusé l’extrait d’une interview pas comme les autres. Il parle basket mais aussi de la France et de ce décalage de mentalité entre son pays et les States. Comme d’habitude, aucune langue de bois de la part du français.

Comment oublier la réaction d’Evan Fournier qui retire sa médaille ? Vavane veut être premier, tout le temps et il regrette que tous les français ne soient pas ainsi. Invité par le très connu Yard Média, il veut que les choses changent dans son pays. Avec une France plutôt talentueuse, une médaille de Bronze ne peut pas être satisfaisante :

« Je ne sais pas si on est trop habitués à perdre, mais en tout cas ce qui est sûr, c’est qu’on est OK avec le fait d’être deuxièmes ou troisièmes. On est même trop OK avec ça. Parce que mine de rien, on a beaucoup de résultats : nos handballeurs sont les meilleurs au monde, en foot on cartonne tout ; même au basket, il y a eu un titre récemment, en 2013. On a beaucoup de grands champions, mais je pense que l’avis du grand public est trop… trop cool. Trop clément. On est vraiment OK avec des résultats qui sont parfois moyens, et on verra une médaille comme satisfaisante alors qu’on aurait pu faire plus. »

Par la suite, il déclare être heureux de revenir avec la médaille de Bronze, même s’il voulait avant tout sa première place. Après avoir été menée de 15 points, la France arrivera à montrer beaucoup d’orgueil. Il évoque par la suite la mentalité américaine qui est toute autre, qui est élitiste comme il le déclare. La manière de penser, les infrastructures et c’est surtout un passage de son interview qui est assez symbolique de la mentalité française :

« Le problème c’est qu’en France, on privilégie l’intellectuel plutôt que les athlètes, c’est à dire qu’être athlète en France, ce n’est pas forcément bien vu. On dit souvent qu’on est bêtes, qu’on ne sait pas écrire… Je pense que l’on souffre beaucoup de ça en France, et donc forcément, la mentalité de gagnant, de tout le temps finir premier et de faire partie de l’élite, ça passe un peu à côté. »

Par la suite, Evan Fournier parle un peu de tout comme Paris, les compétitions internationales, Rudy Gobert ou encore Quai 54. Vous pouvez retrouver toute l’interview sur leur site et quel plaisir de voir une Evan Fournier parler à cœur ouvert.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News