*
Connect with us

Actualités

Entre manque de cohésion et de rythme, Damian Lillard et team USA se cherchent encore

Alors qu’ils ont un effectif encore meilleur que celui lors de la coupe du monde FIBA, Damian Lillard et ses potes sont tout de même apparus en difficulté lors des deux premiers matchs d’exhibition face au Nigeria puis l’Australie. S’ils ont sur le papier un effectif taillé pour aller chercher l’Or aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, en réalité, ce n’est pas encore ça et on sent clairement un manque de cohésion dans ce roster. Quoi qu’il en soit, Team USA va devoir reprendre du poil de la bête et vite si leurs espoirs de titre olympique ne veut pas disparaître.

En perdant leur deuxième match d’exhibition consécutif ce lundi, cette fois-ci contre l’Australie 91-83 à Las Vegas, Team USA affiche un triste bilan dernièrement. Depuis la Coupe du monde en 2019, où elle a terminé septième, l’équipe des États-Unis a perdu quatre de ses cinq derniers matchs. Elle a également perdu deux fois de suite contre l’Australie, un des contenders pour l’or au Japon. C’est une meilleure performance que la défaite contre le Nigeria samedi, mais cela reste curieux de voir cet équipe chuter deux fois de suite en quelques jours :

« Je pense que nous nous sommes améliorés ce soir. » A déclaré Gregg Popovich. « Après peu de temps ensemble, il y a beaucoup de choses qui doivent être faites dans le processus. »

Damian Lillard, qui a marqué 22 points, et Kevin Durant, qui a marqué 17 points, ont définitivement ressemblé à des All-Stars dans ce match par rapport à la défaite contre le Nigeria. Ils ont réussi 10 tirs à 3 points sur 20, le type de tirs que cette équipe a été conçue pour réaliser. Les Américains ont pris une avance de 11 points en première mi-temps et ont joué une défense physique par moments, limitant l’Australie à 13 points dans le deuxième quart-temps. Après avoir concédé 20 tirs à 3 points lors du match d’ouverture, les Américains ont clairement cherché à les mettre au défi et l’Australie n’en a concédé que 10. Ce sont les signes dont Popovich parlait. Mais les victoires morales dans les défaites sont une nouvelle sensation pour Team USA. La défaite contre le Nigeria a été considérée comme l’une des plus grandes surprises du basket international. Du côté des Australiens, ce succès n’est autre que le fruit du processus qu’ils sont en train de mettre en place pour viser les sommets lors des JO.

Pendant des décennies, que ce soit lors de victoires serrées ou de rares défaites, Team USA a souvent parlé d’un désavantage logique qu’elle a contre les équipes nationales dont les joueurs principaux développent une alchimie à partir de l’adolescence. Gregg Popovich l’a fait à nouveau après cette défaite, tout comme Damian Lillard, qui se rend à ses premiers Jeux olympiques.

« Ces équipes sont expérimentées et ont passé beaucoup de temps ensemble. » A déclaré Lillard. « Nous travaillons encore pour devenir une équipe. »

Le déficit d’alchimie est réel, mais il n’est pas le seul. Cette équipe américaine a été construite avec de la polyvalence et du shoot et ce au détriment de la taille. Les Australiens le savaient et en ont profité. À maintes reprises, ils ont été capables de faire des passes au milieu du terrain à des joueurs qui étaient soit très ouverts, soit dans une situation avantageuse. Ils ont marqué 44 points dans la peinture contre 24 pour les USA, réalisant 22 des 35 tirs dans la peinture conduisant à 53 % de réussite aux tirs dans l’ensemble. Tout comme les Nigérians, les Australiens ont usé les Américains et ont lentement creusé l’écart en deuxième mi-temps. Popovich a attribué cela au fait que la plupart de ses joueurs étaient en playoffs et que l’usure est présente.

« Certains gars doivent retrouver leurs jambes et leur rythme. » A déclaré Popovich. « Nous nous en tenons au processus. »

Si ces défaites sont beaucoup discutées vis-à-vis de Team USA, il ne faut pas oublier non plus que ce collectif n’a pas encore trouvé ses repères et ses mécanismes. De plus, comme nous avons pu vous l’expliquer, il ne s’agit que de matchs d’exhibitions pour le moment et il ne faut pas s’affoler pour autant. Toutefois, cette sélection américaine devra vraiment créer une certaine alchimie s’ils veulent réellement aller jusqu’au bout cet été.

Oui l’effectif de Team USA et notamment son 5 majeur sont sexy, mais ce ne sont pas des joueurs qui ont l’habitude de jouer ensemble et créer des repères, ça demande du temps.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités