Connect with us

Actualités

En route vers la réalité : septembre comme date butoir pour les finales NBA

sportsunbiased.com

Selon le journaliste d’ESPN Adrian Wojnarowski, la NBA aurait déterminé la fête du travail en septembre comme date butoir pour les Finals 2020. Ce sont les responsables des franchises qui mettent la pression au Commissioner Adam Silver pour trouver une solution au break causé par la crise de Coronavirus, et si rien n’est encore décidé, des idées commencent à émerger.

La NBA avait commencé à prendre des mesures pour endiguer la propagation du Coronavirus en suspendant le championnat le 11 mars. Elle avait ensuite, 9 jours plus tard, fermées les centres d’entrainement des différentes franchises pour limiter au maximum les contacts que les joueurs et les staffs des différentes franchises peuvent avoir entre eux. Mais maintenant que toutes ces décisions et bien d’autres sont prises, quid du retour sur les parquets ? Si le comité exécutif préfère pour le moment garder le silence, les patrons des franchises s’impatientent, car plus cette pause dure dans le temps, et plus la perte financière pour eux est importante.

Les dates officielles du championnat n’ont donc toujours pas bougé. L’exercice financier est toujours supposé prendre fin le 30 juin 2020. Quant à la Draft 2020, elle doit avoir lieu le 25 juin. Ensuite, c’est la période de Free-Agency qui ouvre ses portes et qui va poser un autre gros problème. Que faire des joueurs en fin de contrat si le championnat va au delà de la date du 30 juin 2020 ? Concrètement, si les Finals se jouent bien le weekend de la fête du travail en septembre, Giannis Antetokounmpo aura du mal à y participer car son contrat avec les Milwaukee Bucks ne va pas jusque septembre.

Il ne fait aucun doute que la NBA va trouver une solution pour corriger le flou actuel. Mais s’il y a bien une chose que les patrons de franchise n’apprécient pas dans le sport, c’est le flou. Dans le cas de Giannis, on peut imaginer une exception pour prolonger le contrat de quelques mois. Ou bien les Bucks lui feront une prolongation en bonne et due forme. Mais la pression est du côté d’Adam Silver, qui va vite devoir trouver des réponses pour parvenir à calmer le jeu.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités