Connect with us

News

Dwyane Wade a encore le seum du sale coup de Pat Riley en 2016 : et dire qu’il n’a jamais été le joueur le mieux payé du Heat…

Vous ne le savez peut être pas mais le titre ne ment pas. Dwyane Wade n’a jamais été le joueur le mieux payé de sa franchise (à Miami) et disons le honnêtement, c’est un scandale. Le joueur a toujours mis le Heat dans sa liste de priorités et il n’a jamais eu de retour de faveur. La star du dernier slam dunk contest n’a jamais touché plus de 20 millions de dollars à Miami. Un comble quand un Kobe touchait presque 40 millions pour sa dernière saison, que dire de Gilbert Arenas, Steve Nash, Vince Carter, Paul Pierce et on en passe. Le manque de respect est énorme. Un peu plus tôt dans l’après-midi, nous évoquions un documentaire qu’il a produit et outre « The Decision », il parle aussi de cet épisode de 2016 et Pat Riley qui n’a pas voulu mettre l’argent nécessaire sur la table pour le faire rester :

« Je ne croirais jamais que Pat a fait la bonne chose mais encore une fois, tout se passe pour une raison. Je suis tellement content d’avoir eu l’occasion de jouer pour ma ville natale, mais, vous savez, est-ce que je pense que la façon dont cela a été géré serait quelque chose que je n’oublierais jamais? Bien sûr, mais j’en ai tiré des leçons, j’ai grandi, j’ai évolué et je suis passé à autre chose »

Dwyane Wade n’a jamais eu le deal qu’il méritait et partira à Chicago. Dwyane Wade, l’homme qui porte son équipe depuis 2003. Il n’a jamais déçu en playoffs, hormis pour son état de santé. Ce mec est une machine à sacrifices quand il s’agit de gagner. Lebron James arrive ? Pas de souci, je me remets en retrait alors que je suis en plein prime. Retour en 2018 ? Pas de problème, je sors du banc. Des exemples parmi des dizaines. Remettons cependant un certain contexte dans cette histoire de 2016. Encore plus de n’avoir pas eu l’argent qu’il voulait, Wade était vert de rage, qu’encore une fois, il est passé au second plan. Le cas Bosh était réglé avant le sien, tout comme celui de Whiteside. Pat Riley ne daignera pas l’appeler pour essayer de le retenir. Heureusement pour tout le monde, un an et demi plus tard il était de retour au bercail pour un finish impeccable.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News