*
Connect with us

Actualités

Difficile de comprendre cette équipe : les Wizards reviennent d’un -24 face aux Clippers !!!

source photo : slam

Dans un marasme total, John Wall et les siens ont pourtant réussi à choper la victoire. Ils étaient menés de 24 points et coiffent les Clippers sur le fil. Comme un symbole, le backourt de Washington a livré une énorme performance !

La négativité était présente. Washington n’est pas dans le cadre idéal en ce moment, surtout avec les embrouilles présentes, les transferts qui pourraient arriver et les plaintes de certains joueurs. Personne ne peut se saquer et cela annonçait une énorme défaite. Du moins c’est ce qu’on pensait et le début de match ne nous dira pas le contraire. Les joueurs agissent comme s’ils se pointaient chez leur belle famille. Un body language terrible, des systèmes en jeu qui ressemblent à un, deux, trois soleil. Los Angeles est tellement on fire qu’il y aura 24 points dans le second quart-temps. Seul Jeff Green semble surnager, lui qui terminera à 20 points. Et puis c’est le moment que choisit le backourt pour se réveiller.

Tout ne fut pas rose non plus, surtout quand on voit les saucissons qu’a envoyé John Wall à 3 points. Néanmoins, il a été très solide en seconde mi-temps pour terminer à 30 points, 8 passes et 5/12 à 3 points. Il a accéléré le tempo, pour mettre en jambes un certain Bradley Beal. A noter que ce dernier a un sacré bleu à l’œil, suite à un coup de boule imprévu avec Walker. Cela va le réveiller puisque comme Johnny, il marquera 10 points dans le dernier quart-temps. Même chose pour Jeff Green qui en plante aussi 10 dans les 12 dernières minutes. A noter le solide match de Morris dans l’énergie, qui avait été éjecté du cinq, au profit de Kelly Oubre Jr (3 points).

Los Angeles peut s’en vouloir et cela montre une chose, leur incapacité à tenir une rencontre. Il faut savoir que les Clippers ont pour habitude d’être en retard au score et de courir derrière pour s’imposer dans le money-time. Ce fut tout le contraire pour cette fois. Un manque d’énergie flagrant, en plus de sous-estimer son adversaire, qu’ils ont payé cher. Doc Rivers regrette le fait de ne pas avoir mené de 30 points à la mi-temps car il y avait la place. Harris termine à 29 points et Lou à 17 unités, ils peuvent ainsi avoir des regrets.

Cela ne règle pas tout pour Washington. C’est un début, comme ça peut être une fin. Une réaction à l’orgueil, qui peut disparaître dès le prochain match. Les Wizards adorent jouer à la réaction et peut être qu’au prochain match, ça ne passera pas.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités