*
Connect with us

Actualités

Damian Lillard poursuit son run historique : « quand je les vois être agressifs, je ne vais pas faire marche arrière »

Source photo : The Undefeated

Damian Lillard et histoire, ça sonne bien. Et encore une fois, le meneur lâche une performance de dingue sur Mike Conley, Rudy Gobert et le Jazz. Et mieux encore, les prestations envoyées par le rappeur permettent à Portland de l’emporter. Encore heureux que Dame ne fait pas ça dans le vide. 

James Harden (299), James Harden, (296), Kobe Bryant (293), Damian Lillard (293 points). Ce sont le record du nombre de points sur une série de six matchs, depuis 20 ans. Dans le même temps, le meneur a aussi battu Stephen Curry pour le nombre de trois points inscrit (49), toujours une série de six matchs. 

61 points, 47 points, 50 points, 36 points (triple-double aussi), 48 points et enfin 51 points. Il n’y a tout simplement pas de mot afin de décrire le run incroyable de Damian Lillard. Le meneur est sur une autre planète. Néanmoins, le meneur semble avoir trouvé la réponse à la question que nous nous posons : « comment fait-il pour être aussi chaud ».

Les équipes essayent d’être plus agressives et d’être plus dures sur moi. Je fais juste les actions que je vois. Quand je les vois être agressifs, je ne vais pas faire marche arrière. Je vais continuer à être agressif plutôt qu’abandonner. En fonction de leur réaction, de savoir d’où vient l’aide défensive, et des gars qui entassent la peinture, il faut juste essayer de faire bouger la balle par rapport à l’aide défensive. Les gars mettent les shoots et font les bonnes actions. C’est plutôt simple. 

D’autant que ce run historique rime avec victoires consécutives (ou presque). Effectivement, ça fait quatre à la suite pour les Blazers, et ça permet surtout, aux coéquipiers de Damian Lillard de faire une petite remontée au classement. Portland revient à hauteur de San Antonio et n’est plus qu’à un match de Memphis (actuellement huitième). 

De plus, on peut voir des signes encourageants durant cette série. Trevor Ariza s’intègre tranquillement, Hassan Whiteside est très complice avec son meneur et sa relation sur pick & roll est parfaite. Par contre, Damian Lillard est sans doute l’arbre qui cache la forêt étant donné que les Blazers ne défendent toujours pas…

Comment décrire la série historique de Damian Lillard ? C’est très difficile car ses performances sont dingueries. Que ce soit sur la ligne, dans la raquette, sur pick & roll, du logo, le meneur est dans la zone. Et dans une zone qu’il ne semble pas prêt de sortir ! 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités