*
Connect with us

Actualités

Comment les Timberwolves ont appris le verdict du meurtrier de George Floyd ?

Particulièrement touchés par le meurtre de George Floyd l’été dernier, les Wolves étaient impatients, comme toute la ville de Minneapolis, d’entendre le verdict du procès de Derek Chauvin, le policier coupable de cet atroce meurtre.

Le 25 mai 2020, George Floyd succombait sous le genou de Derek Chauvin. Asphyxié durant plus de 9 minutes, le résultat ne fut rien d’autre que l’assassinat d’un citoyen à cause de sa couleur de peau. Ebranlé par cette tragédie, c’est toute la NBA qui s’est soulevé pour une nouvelle injustice meurtrière dans le pays. À quelques kilomètres du Target Center des Wolves, le décès de George Floyd marqua d’autant plus l’équipe de Karl-Anthony Towns. Ainsi, apparaissant notamment aux cotés de Stephen Jackson [il était un ami proche de George Floyd] lors d’une conférence qui a suivi la mort de Floyd, le jeune pivot, comme le reste de l’équipe, a pris à cœur cette affaire. Après le décès de sa mère du au COVID-19, l’année 2020 de KAT ne fut pas des plus agréables. Alors, à quelques heures du verdict final, c’est toute l’équipe qui retenait son souffle.

« C’est un moment qui m’a choqué parce que je pensais que le monde manquait tellement de responsabilité et que la famille Floyd n’allait pas être servie par la justice », a déclaré Towns à The Undefeated. « J’ai juste été choqué de voir le premier coupable, parce que je me sentais très bien pour les deux chefs d’accusation suivants. Je me suis juste préparé au pire parce qu’on ne nous a donné que le pire pendant si longtemps. »

Soulagé d’avoir obtenu justice, c’est toute la ville de Minneapolis qui peut être soulagée. En effet, si le verdict avait été différent, il est certain que la ville entière aurait pu prendre feu. Bien heureusement, comme l’a déclaré Jarrett Vanderbilt, l’heure est dorénavant à un deuil bien plus tranquille.

« Nous avons obtenu justice. Et évidemment, ça ne devrait pas être quelque chose qui devrait être célébré. Avec un peu de chance, cela pourrait devenir la nouvelle normalité », a déclaré Vanderbilt. « Mais c’est censé arriver. Et le fait que nous étions tous si nerveux qu’il y avait une possibilité, et une chance, que ça ne se passe pas comme ça… ça en dit long. C’est un pas dans la bonne direction. Le changement est en train de se produire. Et j’espère que c’est un début. Et enfin tenir tout le monde pour responsable. Ça reste cependant un grand jour pour nous, pour notre ville, pour notre pays, pour tout le monde et pour nous en particulier, puisque cela s’est passé dans notre ville respective, cela nous a juste donné un peu plus de motivation supplémentaire pour aller là-bas et juste jouer dur. La ville avait besoin de ça. »

Soulagés, les joueurs avaient vécu le verdict lors d’un back-to-back en Californie, chacun dans leur chambre d’hôtel. Karl-Anthony Towns, lui, était même en Facetime avec ses proches, dans l’expectative d’une issue favorable à ce procès qui s’annonçait historique pour la cause BLM.

Minneapolis sera à tout jamais marqué par la tragédie qui a frappé George Floyd il y de cela près d’une année. Avec le mouvement Black Lives Matter qui a mené à ce verdict, un pas symbolique a été fait vers un monde plus juste et moins enclin à la discrimination.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités