Chris Paul pense à être heureux sur le parquet avant de gagner : "Je me sens déjà reconnaissant et béni de pouvoir encore jouer"
*
Connect with us

Actualités

Chris Paul pense à être heureux sur le parquet avant de gagner : « Je me sens déjà reconnaissant et béni de pouvoir encore jouer »

Source Photo : Getty Images

Les Suns continuent de rayonner en NBA. Après avoir échoué aux portes du titre la saison passée, Phoenix espère enfin décrocher une bague de champion cette saison. Pourtant quand on interroge Chris Paul, il ne se met pas de pression particulière.

41 victoires et 10 défaites. Le bilan des Suns est exceptionnel et tout laisse à penser qu’ils sauront faire un beau parcours en postseason, encore une fois. Auteur d’une très bonne saison régulière, cette équipe de Phoenix a assumé son nouveau statut dès sa première campagne des playoffs, en se frayant un chemin jusqu’au Finales NBA. Symbole de ce succès, Chris Paul a pris en main sa nouvelle squad pour être champion de conférence pour la première fois de sa carrière. Il était tout proche du sacre et aujourd’hui, il a toutes les raisons d’y penser. Point God ne le voit pas de cet oeil. Son expérience, sa carrière et sa longévité lui permettent de profiter du moment présent.

« Je suis tellement en paix. Je vais me battre comme un fou pour gagner ce championnat cette année, et encore l’année prochaine. Mais je ne suis pas en train de me dire ‘Oh mec, je vais juste mourir’… Je suis dans un bon endroit où je peux faire du basket. Je me sens déjà reconnaissant et béni de pouvoir encore jouer. Je suis sûr qu’il y a des gars qui ont une bague et qui rêveraient de pouvoir changer de place avec moi et avoir ma carrière en ce moment. »

Du haut de ses 37 balais, CP3 continue de prouver qu’il est l’un des meilleurs joueurs de la ligue. 4ème du dernier ranking pour le trophée de MVP, le gestionnaire de génie est sur la même lancée que la saison passée. Si la popularité de Stephen Curry et de Ja Morant l’a privé d’une place de titulaire au All-Star Game, Chris Paul se démène pour que ses Suns restent en tête à l’Ouest et de la NBA. Sans briller par un scoring trop élevé, le meilleur passeur de la ligue joue parfaitement son rôle de leader et de vétéran pour diriger ses soldats vers la victoire.

Chris Paul 2021-2022 : 14.5 points à 49% au tir, 10.5 passes décisives (numéro 1 de la ligue), 4.5 rebonds, 1.9 interceptions.

Si le titre n’est pas une obsession pour lui, il a tout de même prouvé qu’il était un grand compétiteur au fil des années. Souvent cataloguer de looser puisqu’il n’a jamais dépassé le stade des demi-finales de conférence avec les Clippers, il a gravi les échelons sur le tard, en atteignant les finales de conf avec les Rockets. Enfin, il a dû attendre sa 16ème saison en carrière pour les remporter et accéder aux Finales NBA. C’était la saison passée avec Phoenix. S’il atteint un nouvel objectif chaque année, le titre est l’ultime étape pour CP3. Et peut-être que ne pas y penser est la meilleure méthode pour lui de l’obtenir en fin de saison.

On se souvient que bon nombre d’experts et de joueurs avaient enterré Chris Paul après son trade l’envoyant à OKC, mais aujourd’hui, il est de nouveau au sommet de la chaîne alimentaire. La continuité des Suns dans le jeu et dans le projet pourrait tamponner sa domination d’une bague de champion. La plus belle des récompenses pour celui qui a su se relever d’une phase qui aurait pu être critique pour sa carrière.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités