Connect with us

News

Chris Paul était trop dur avec lui même en NCAA : il regardait toujours ce qu’il faisait de mal, jamais ce qu’il faisait de bien

Source photo : ACCSports

CP3 est le gars avec une mentalité à la Kobe Bryant. Qu’il gagne, qu’il perde, il était tout le temps dur avec lui même, on pourrait même le qualifier de perfectionniste. Son ancien coach évoque son passé NCAA pour le moins surprenant.

Grand retour en arrière pour l’ami Chris Paul. Le désormais meneur de jeu du Thunder a fait ses gammes du côté de Wake Forest, tout comme Tim Duncan et ce n’est pas une surprise si les deux légendes s’entendent si bien. Son ancien coach assistant en a profité pour déclarer que durant ses années à l’université, il regardait toujours ce qu’il faisait de mal et jamais ce qu’il faisait de bien. A l’époque, Jeff Battle explique que le joueur était compétitif sur et en dehors des terrains. En effet le gars voulait tellement progresser que peu importe l’horaire, il était prêt à se tuer à la salle vidéo pour apprendre de ses erreurs. Interrogé par le site The Atheltic, son ancien coach assistant évoque le cas de Chris Paul et on peut dire qu’il est encore plus fou qu’on pourrai le penser :

« Il était si intelligent. Il voulait regarder une tonne de films avec moi. Après chaque match, je m’en moquais à quelle heure nous jouions, il m’attendait dans mon bureau le matin pour regarder des films.

Il voulait toujours regarder ses mauvaises actions, pour qu’il soit meilleur. Il ne voulait jamais regarder les choses qu’il faisait bien. »

Du pur Chris Paul dans le texte qui ne cesse de vouloir être le meilleur, quoi qu’il en coûte. Même s’il se fait chambrer pour son ventre grassouillet fut un temps, l’ancien meneur des Hornets a taffé énormément pour être à ce niveau. Il n’a pas de titre NBA mais il reste comme l’un des meilleurs meneurs de l’histoire en terme de talent pur et même au niveau de la carrière individuelle. Il tourne quand même à 18.5 points, 9.7 passes décisives et 4.5 rebonds. Il entre dans un nouveau rôle dans sa carrière. Il doit jouer les mentors et surtout performer, pour essayer de faire remonter sa cote avec un énorme contrat qui le gêne plus qu’autre chose pour le jouer le titre. Reste à savoir il veut jouer encore combien de temps, en tout cas, il lui reste bien encore quelques années avec un gros niveau.

La carrière d’un joueur est souvent courte mais lui a la chance de jouer encore à un haut niveau. Elle est aussi jugée sur le titre NBA et rien d’autre, à lui de faire les bons choix mais tout le monde sait qu’il restera un grand de ce sport…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News