Connect with us

News

Catastrophe en approche : des franchises pensent que le salary cap va être touché par la polémique avec la Chine !

Source de l'image : REUTERS/Tingshu Wang.

La polémique avec la Chine va peut-être mettre la NBA dans l’embarras. Plusieurs franchises prévoient un scénario catastrophe pouvant causer une baisse du salary cap dès la saison prochaine.

Alors que la NBA semblait actuellement prendre du pouvoir et s’exportait de mieux en mieux au niveau mondial, une gênante polémique avec la Chine vient complètement remettre en cause cette mondialisation accélérée. En effet, le pouvoir Chinois a très mal pris cet affront et a directement instauré un certain écart avec la NBA. Les matchs du jour se sont déroulés normalement mais de nombreux événements et conférences de presse ont eux été annulés par les autorités locales. Cependant, d’autres conséquences plus graves pointent également leur nez : les audiences télévisuelles de la Ligue en Chine pourraient largement baisser, un gros coup dur concernant un marché de diffusion majeur. Les franchises de la Ligue se préparent déjà à ce possible scénario et cinq d’entre elles ont directement missionné leurs experts financiers afin d’étudier les impacts possibles d’un tel cas. Le salary cap, en continuelle hausse depuis plusieurs années et placé pour cette saison 2019-2020 à hauteur de 109 millions de $, pourrait connaître une forte baisse en cas de modification négative des revenus globaux de la Ligue.

Pour un article sur le sujet, Yahoo Sports a interrogé plusieurs experts financiers des franchises ayant anticipé ce cas de figure. Pour l’un d’entre eux, les conséquences sur la Ligue seront importantes :  » Après tout l’argent que tout le monde a dépensé l’été dernier, cela aurait un impact majeur sur nous tous (toutes les franchises NBA). » En effet, un mois pile après que la NBA ait dévoilé une projection de salary cap à 116 millions de $ pour la saison 2020-2021, on imagine à présent le pire avec une baisse allant de 10 à 15%. Ceci représente quand même une fourchette allant de 11,6 à 17,4 millions de $ de perte programmée. Cette possible perte pourrait causer un très grand nombre de changements, que ce soit sur les contrats max (situés entre 20 et 35% du salary cap d’une franchise), ou encore les contrats rookies, augmentant ou baissant en fonction de l’évolution de l’espace financier maximum proposé par la Ligue. Un autre expert livre lui son avis sur une situation jamais connue auparavant : « Je n’ai jamais réellement été dans cette situation auparavant. Le plafond n’a fait qu’augmenter ces dernières années. C’est vraiment différent. Je me demande si la ligue va rapidement envisager certaines mesures pour ne pas abaisser le plafond si loin de là où nous en sommes aujourd’hui avec 109 [millions de dollars]. Autrement, beaucoup d’entre nous sera au dessus de la luxury tax. Ce serait bien de le savoir maintenant, parce que cela change la façon dont nous aborderons les trades et tout le reste tout au long de la saison. »

La tension entre la Chine et la NBA reste palpable malgré les excuses et les efforts directement consentis par l’organisation sportive. Les conséquences pourraient se révéler majeures sur l’aspect financier puis sportif des trente franchises de la Ligue si jamais le marché chinois est réellement perdu.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News