Connect with us

Actualités

Caitlin Clark n’a pas apprécié de ne pas avoir sélectionné pour les JO : « Ils ont réveillé un monstre »

Site Fiba

WNBA – si l’Euro prendra la place dans le monde du sport (Let’s go Kylian Mbappe) d’ici quelques jours, les jeux olympiques prendront la suite durant cet été avec forcément plus de hype en France, puisque nos chers basketteurs et basketteuses seront de la partie.  Malheureusement, Caitlin Clark ne fera pas partie du voyage. Si la décision était attendue, ce n’est pas pour autant qu’elle l’accepte. Le sang de la compétition a parlé…

A la vue des conditions, Caitlin Clark fait une saison pour le moins stratosphérique : 16.8 points, 5.3 rebonds et 6.3 passes de moyenne. Une rookie défendue comme une superstar, l’enchaînement drastique des matchs, l’Indiana Fever subit purement et simplement le calendrier le plus compliqué de toutes les équipes confondues. Tant d’éléments qui montrent la qualité de la saison de la rookie. Dans l’entité de team USA, les joueurs présents dans le groupe sont légions. Anthony Davis ou Christian Laettner pour ne citer qu’eux, qui venaient de quitter l’université à l’époque sans pour autant jouer aucun match professionnel. Team USA version femmes, est tout simplement l’équipe la plus dominante de toute l’histoire des jeux olympiques, tous sports compris mais les jeunes n’ont pas forcément leurs places. 7 médailles d’or de suite, pas un match perdu depuis 1992. Sur les 7 derniers jeux olympiques, l’écart est de 22 points de moyenne, et aucun match n’a été perdu avec un écart inférieur à 10 points. Cela pose les bases. Questionnée par les médias, Christie Sides, son entraîneuse a reçu un certain message de sa joueuse :

« Ils ont réveillé un monstre »

J’entends beaucoup « Nous vivons dans une époque lisse et soft », Caitlin Clark est à l’opposé de cette mentalité. L’ancienne superstar universitaire a faim de victoires, de trophées et prend ses responsabilités sans jamais se plaindre. Sa faim de ne pas avoir été sélectionnée, fait partie du personnage, à l’image de ce qu’elle est sur le terrain, la rivale d’Angel Reese veut détruire tout ce qui est en face dès qu’elle enfile ses chaussures. Entre soif de victoire et réalité, Caitlin Clark comprend aussi qu’une carrière est vécue d’étape et si c’est une déception de ne pas être en France pour les prochaines jeux olympiques, faire partie de cette équipe de vétérans (la plus jeune joueuse a 26 ans) n’est pas une tâche facile :

« C’est l’équipe la plus dure à intégrer. Honnêtement, je ne suis pas déçu. C’est un rêve. J’espère qu’un jour je serais sélectionnée »

Une sortie à contrario du message qu’elle a envoyé à sa coach mais ça fait partie du jeu des médias. Caitlin Clark annonce clairement la couleur, son objectif avec l’équipe nationale, est de faire partie du prochain groupe pour les jeux olympiques… qui auront lieu aux USA, du côté de Los Angeles. Rien de tel que de jouer à domicile n’est ce pas ?

Nicolas Batum un an de plus à Philadelphie ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités