Bradley Beal repositionné à la mène : une alternative qui a de l'avenir ?
*
Connect with us

Actualités

Bradley Beal repositionné à la mène : une alternative qui a de l’avenir ?

Source Photo : USA Today Sports

Le protocole sanitaire oblige de nombreux coachs à essayer de nouvelles choses tactiquement. En manque de meneurs, Wes Unseld Jr a décidé d’y placer Bradley Beal. Un choix qui a failli payer.

L’affrontement entre les Bulls et les Wizards a été marqué par le nouveau buzzer beater incroyable de DeMar DeRozan. Dans le camp d’en face, Bradley Beal avait fait le maximum pour se distinguer en occupant un poste auquel il n’a pas l’habitude, celui de meneur de jeu. Pour une première, la star de Washington a assuré : 27 points, mais surtout 17 passes décisives, son record en carrière, avec seulement 2 pertes de balle. Le poste de point guard va bien au-delà de distribuer des ballons à ses coéquipiers. Beal l’a bien compris et il apprécie ce nouveau rôle.

« Quand tu joues meneur, tu dois diriger une équipe. Tu dois gérer l’attaque pour tes coéquipiers, les mettre en bonne position, leur ouvrir des tirs, tu dois aussi parler, communiquer et encourager. Tu es la tête du serpent en permanence. C’était amusant, j’ai apprécié. Il y avait certainement beaucoup à apprendre de cela. Si ça se reproduit à nouveau, je serai prêt. »

Avant cette saison, Bradley Beal n’avait pas vraiment eu l’occasion d’évoluer au poste de meneur. Accompagné par John Wall puis par Russell Westbrook, il était toujours le scoreur sur la ligne arrière. Dans ce contexte actuel, il est fort probable de le voir évoluer de nouveau poste un, mais peut-il continuer à l’avenir ? Dans ce même registre, James Harden avait été repositionné à la mène lorsque Mike D’Antoni était arrivé aux Rockets. Il avait terminé la saison meilleur passeur de la NBA avec plus de 11 caviars distribués par match.

Il ne faut pas oublier la raison pour laquelle il occupe ce poste. Spencer Dinwiddie, Raul Neto, Aaron Holiday et Brad Wanamaker, qui vient de signer un contrat de dix jours, manquaient tous les quatre à l’appel puisqu’ils sont entrés dans le protocole sanitaire. Ces derniers vont très probablement reprendre leur poste, notamment l’ancien des Nets à qui les Wizards ont fait confiance cet été et qui a prouvé en début de saison. Cependant, Bradley Beal pourrait peut-être encore avoir davantage la gonfle. Nombreuses sont les superstars qui sont des meneurs de jeu sans réellement en occuper le poste.

Le test de Wes Unseld s’est retrouvé concluant. Bradley Beal a montré sa capacité à diriger son équipe sans avoir trop de gâchis sur le parquet. Si son talent de passeur est réel, les Wizards n’auront pas de raison de s’en priver dans le futur.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Bradley Beal parti pour rester à Washington : "Si je vais ailleurs, on ne construira pas autour de moi"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités