Connect with us

Actualités

De nombreux prospects absents à un Draft Combine bien spécial : pas d’Anthony Edwards, James Wiseman mais Killian Hayes et Lamelo Ball bien présents

Cette année est définitivement inédite pour la NBA. Si l’on ne connaît pas pour l’instant les dates du début de saison prochaine, la NBA lance aujourd’hui la première phase de son Combine avant une cérémonie de la Draft en ligne le 18 novembre. Nombreux sont les prospects absents à cette étape permettant normalement de se mettre en valeur.

Du fait du contexte si spécial régnant actuellement à cause de la pandémie de Covid-19, la Draft NBA et son processus ont subi de nombreux changements cette saison. Après avoir repoussé à plusieurs reprises la date de la tenue de la cérémonie virtuelle de cette édition 2020 de la Draft, la NBA semble cette fois-ci tout faire pour qu’elle se déroule bien le 18 novembre. Cependant, avant cet évènement, les franchises vont pouvoir apercevoir les qualités techniques et physiques de nombreux prospects durant un Draft Combine lui aussi bien différent de l’accoutumée.

Un déroulement de Draft Combine NBA inédit

Pour cause, après avoir très tardivement communiqué sur le déroulement de son fameux Combine, remodelé et complètement dématérialisé, la NBA lance aujourd’hui son nouveau processus. À la différence des dernières années, il n’y aura pas de grand rassemblement de l’ensemble des prospects en un même lieu décidé à l’avance mais bien des entretiens et entraînements individuels et virtuels. La première partie du processus débutant ce 28 septembre consistera en la tenue d’entretiens en visioconférence par la Ligue et les différentes franchises, pouvant interviewer les jeunes joueurs auxquelles elles s’intéressent, et ce jusqu’au 16 octobre.

La suite, prévue pour la première partie du mois d’octobre, sera elle axée sur le terrain. Chacun des prospects sera amené à rejoindre les infrastructures de la franchise NBA la plus proche de son domicile actuel pour participer à des workouts enregistrés et aux traditionnels tests physiques et techniques (agilité, force, vitesse, exercices de shoot ou encore tests médicaux). L’élément le plus inattendu consiste en l’utilisation de deux applications partenaires de la NBA pour mettre en valeur les qualités des joueurs.

Tout d’abord HomeCourt, application d’entraînement basée sur l’intelligence artificielle et regroupant de nombreuses données statistiques et data servant aux prospects pour réaliser une vidéo de 45 minutes environ intitulée « Pro Day ». Cette dernière résumera leur performance lors de l’entraînement pré-draft et mettra en valeur leurs qualités. L’autre outil utilisé, la plateforme interactive de statistiques Combine HQ, permettra de son côté de comparer les performances de ces jeunes gens à celles de leurs concurrents, de leurs prédécesseurs et des joueurs actuellement en NBA. Rien que ça !

Un processus snobé par les plus gros calibres de la Draft

Malgré la capacité d’adaptation de la direction de la NBA, ayant voulu malgré tout organiser un Combine, de nombreux prospects ont choisi de ne pas y participer et donc de préparer la Draft de leur côté, sans doute déjà assurés d’être très rapidement choisis. Comme l’a rapporté Shams Charania de The Athletic, parmi les absents, on retrouve la plupart des jeunes les plus côtés de cette édition, que ce soit Anthony Edwards, James Wiseman ou encore Obi Toppin.

Au contraire des autres membres des différents top 10 de mock drafts, LaMelo Ball prendra lui part à ce processus. Côté Français, Killian Hayes, Théo Maledon et Killian Tillie seront eux aussi bien présents. L’ancien Choletais Abdou N’Doye, s’étant au départ présenté à la Draft mais ayant finalement choisi de continuer en Europe au moins un an de plus (il a été recruté par l’AS Monaco) sera logiquement absent. Deni Avdija, le prodige du Maccabi Tel Aviv sera bien là également.

Du fait d’un contexte inédit, la NBA a été obligée de repenser complètement son calendrier et son processus de Draft. Avec un nouveau système de Combine virtuel et individuel, les joueurs vont malgré tout pouvoir montrer ce dont ils sont capables aux différentes franchises. Un bon point pour les jeunes athlètes les moins en vue et non assurés de figurer parmi les 60 noms choisis le 18 novembre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités