*
Connect with us

Actualités

Be like Jimmy Butler : Tyler Herro en kiff par le one man show de son leader

Qui aurait pu croire que le Heat allait être derrière les Knicks à l’est ? Pas grand monde sans doute. Dans une nouvelle mauvaise passe, Miami a pu compter sur Jimmy Butler pour s’en sortir, auteur d’une belle performance et obtient une victoire précieuse pour essayer de monter au classement. Une win qui tombe à pic, puisqu’elle a eu lieu face à un concurrent direct.

Les floridiens étaient aussi bien que Drake dans un clip de DJ Khaled et après avoir remonté au classement, le Heat a essuyé pas moins de 6 défaites de suite (!) et il fallait ainsi réagir. Jimmy Butler a bien entendu montré le chemin aux siens dans la victoire 98 à 88 contre les Knicks. Il a bien aidé par les 20 unités de Bam Adebayo, 20 de Duncan Robinson et les 18 de Tyler Herro. Côté Knicks, on ne s’en fait pas trop, à l’image de Julius Randle (22 points) : « Nous rebondirons. » Si Miami a bien joué dans le 1er quart-temps, c’est le 3ème quart qui a fait tomber le masque après une belle remontée de la clique de Tom Thibodeau. Tyler Herro a été en admiration devant le one man show de Jimmy Butler, auteur de 14 points dans cette période :

« En tant que jeune homme, c’était incroyable pour moi de regarder. Je pense qu’à tout moment du match, nous savons tous qu’il peut activer [le mode attaque]. »

Jimmy Butler terminera à 27 points, 6 rebonds et 6 passes décisives. Ce n’est pas une surprise de le voir prendre feu quand son équipe a besoin. Sans faire de bruit, Jimmy Buckets tourne à 21.5 points, 7.7 rebonds et 7.3 passes décisives. Dans un premier temps, les Knicks ont limité le Heat à 33.3% au shoot en première mi-temps mais le 39 à 21 du 3ème quart-temps de leurs adversaires a fait mal. Les New-Yorkais ne reviendront pas à moins de 8 points dans la dernière ligne droite. et de cette manière, le Heat a sweepé les Knicks cette saison (3 victoires et 0 défaite). Mais de voir de la passion, de la défense, un échec de réussite, difficile de ne pas penser à la vieille rivalité des années 90.

« C’était comme un match de playoffs. C’est quelque chose que nous recherchons, là où nous voulons aller. Donc c’était bon d’avoir [cette ambiance de playoffs].

Potentiel 1er tour des playoffs, les Knicks ont appris la difficulté d’un match en mode post-season. Jimmy Butler pourrait leur faire voir de toutes les couleurs mais nous n’en sommes pas encore là…

Stephen Curry obligé de remettre poliment Baron Davis à sa place : un peu de respect pour le crew de Kevin Durant

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités