Connect with us

News

Barack Obama adore la nouvelle génération : lui aussi a peur sur les appuis de Ja Morant…

Le 44ème président des States, Barack Obama, a toujours été un grand fan de basket, une passion connue de tous. Sachant que le All-Star Week-end a eu lieu à Chicago, sa ville natale, il est passé dans le coin pour voir les jeunes joueurs NBA, notamment la nouvelle génération. Ils ont été impressionnés et chacun a eu le droit à son petit compliment. L’un de ses chouchous ? Ja Morant. Monsieur Obama adore comment il attaque le cercle, la façon dont il reste agressif bien que comme nous tous, il a peur de ses appuis quand il part au tomar : « fais attention quand tu montes pour ce genre de dunks [les posters sur les grands notamment]. Selon les journalistes, il parlait comme un papa inquiet. Il y a eu aussi un échange marrant avec Luka Doncic et Jason Kidd : « Ce gars sait comment passer le ballon mais ne l’écoute pas quand il s’agit de shooter ».

Et puis il y a eu cet échange avec Zion Williamson. Récemment, il a réussi son record en carrière contre Chicago (32 points) et il l’a félicité pour ça. Il était présent quand Zion avait pété sa chaussure Nike lors du classico Duke – North Carolina. L’ailier des Pelicans nous apprend aussi que Barack Obama a été cool avec lui : « Il m’a dit que je jouais bien. C’est tout ce que j’avais besoin d’entendre pour être honnête. » Zion poursuivra en déclarant que c’était dingue de la part d’un homme qui doit avoir un des calendriers les plus fous du monde, être capable de lui lâcher ses stats alors qu’il n’est qu’un rookie. Il a ainsi encore plus de respect pour lui et on peut le comprendre.

Barack Obama ne s’arrête pas là, en rendant hommage à Kobe Bryant. Il n’était pas un simple basketteur pour lui mais littéralement une personne qui commençait à peine sa seconde vie : « Cette perte est quelque chose dont je sais que beaucoup de gens sont encore touchés. En particulier, Kobe, parce qu’il était avec sa fille et ces familles et ces enfants et ceux d’entre nous qui ont eu la joie et le privilège d’être parent, d’emmener les enfants au basket et s’émerveiller pour nos enfants, et de voir nos rêves, les espoirs placés en  eux, rien n’est plus déchirant. » Durant le brunch du samedi, il a ainsi lâché un très beau discours pour présenter une nouvelle fois de plus, ses condoléances à Vanessa ainsi qu’aux proches des autres familles. Il y a pas à dire, Barack a toujours la classe quand il parle de basket.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News