Connect with us

Actualités

Anthony Edwards a annoncé vouloir être parmi l’élite, et on dirait bien qu’il a assumé : « Il est incroyablement mature »

Source photo : Ezra Shaw / Getty Images

NBA – Anthony Edwards va être un des joueurs observés de la saison à venir. Pourra t-il être cette superstar dès sa 3ème année ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Bosseur, bavard et bien sûr talentueux, tant qu’il a ce feu en lui, rien ne lui arrivera et son futur s’annonce grandiose.

A travers un magnifique papier de The Athletic, on en apprend un peu plus sur Anthony Edwards et plus particulièrement son été pour le moins studieux. Le ciel est sa limite, voilà à quel point on pourrait résumer la suite de la carrière d’Anthony Edwards, puisqu’il a tout pour lui. Il a enchaîné les workouts jour après jour et comme on le sait, la 3ème année est sans doute la plus importante dans une carrière NBA. A quelques exceptions près, c’est à ce moment qu’on remarque si un joueur sera quelques fois All-Star ou s’il va devenir un hall of famer en puissance. Le journaliste NBA Jon Krawczynski lui a posé plusieurs questions et la première réponse d’Anthony Edwards qui ressort est la suivante : « J’ai travaillé sur tout mec. » Comme il l’a annoncé à une interview de Complex, l’objectif pour lui est de passer d’un niveau All-Star à celui de superstar :

« Je m’améliore. J’essaie de faire ce saut cette année et d’être le meilleur joueur que je puisse être. J’essaie d’emmener mon équipe aussi loin que possible. »

Il a monté une équipe avec lui cet été, pour être bien entouré, pour atteindre un niveau monstre. Son entraîneur perso, son frère ou encore le responsable du développement des joueurs chez les Wolves. Il a tout d’un futur grand de la ligue. Si ses chiffres se sont améliorés, il a encore été meilleur en playoffs même si sa jeunesse lui a fait défaut. Mais n’oublions pas qu’on parle d’un jeune de 20 ans, il a le temps d’apprendre et ce qu’on adore chez lui, c’est qu’il n’utilise pas l’âge comme excuse. Son président, Tim Connelly, est excité sur la saison à venir :

« Le plus grand défi pour les jeunes joueurs, surtout aussi talentueux qu’il l’est physiquement, c’est la routine, faire attention à des choses auxquelles on ne ferait pas attention autrement. Vous ne pouvez pas manger tout ce que vous voulez, vous ne pouvez pas dormir quelques heures par nuit. Vous devez être discipliné dans votre approche, tant sur le terrain qu’en dehors. Il a fait d’énormes progrès. Pour un jeune de 21 ans, il est incroyablement mature. »

Anthony Edwards peut shooter à 3 points, driver vers le cercle, bien défendre. Il devra réussir à être plus efficace, savoir mieux gérer les temps forts ou faibles d’une rencontre, être un meilleur leader dans l’âme tout simplement. Il y a beaucoup de joueurs présents dans l’équipe et Edwards va devoir parfois se mettre en retrait avec les nombreux attaquants dans l’équipe, tout en restant agressif, surtout dans les fins de match. On sait qu’il veut les ballons pour la gagne et son coach en est conscient :

« Apprendre à être un closer. Il ne s’agit pas toujours d’essayer de faire la grosse action, mais plutôt de faire la bonne action au bon moment. Ce qui m’intéresse dans l’été d’Ant, c’est d’essayer de l’aider à faire grandir son jeu. »

On retiendra notamment une déclaration de la part d’Anthony Edwards, pour résumer son été bien rempli :

« J’ai l’impression de travailler extrêmement dur, plus dur que je n’ai jamais travaillé auparavant. je suis simplement heureux des résultats obtenus pour le moment. Je suis heureux de voir ce que cela va donner sur le terrain. »

Pour être le visage de la ligue, on a beau être bon, seul la victoire permet de rester en haut de l’affiche. Anthony Edwards a ainsi travaillé dur pour tenter de perdurer dans le temps et surtout faire partie des plus grands. On a hâte de voir ses progrès…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités