*
Connect with us

Actualités

DeAndre Ayton crucifie les Clippers au buzzer : un alley-oop venu d’ailleurs permet aux Suns de mener 2-0 dans la série

Source Photo : Associated Press

Un match tendu, deux belles équipes et un succès au buzzer, que pouvait-on espérer de mieux pour ce Game 2 de cette série (à part pour les fans des Clippers). La victoire a été laborieuse pour les Suns qui ont dû aller chercher dans leurs derniers retranchements pour s’imposer face à des Clippers d’un Paul George en manque de réalisme au moment décisif.

Les Clippers avaient promis de s’ajuster, et bien Tyronn Lue est passé à l’action : Zubac et Berverley rentrent dans le cinq de départ pendant que Batum et Mann sortent. Cette décision est positive aux premiers abords : 0/6 pour les Suns qui ne scorent pas avant 3 minutes. Mais à partir de là, Phoenix lance un run de 9-0 pour passer devant avec un Cameron Payne qui fait le boulot en l’absence de Chris Paul. L’un des tournants de ce premier quart-temps reste les fautes, d’abord pour les Clippers et les deux fautes de Patrick Beverley avant que Devin Booker et Jae Crowder n’écopent des mêmes sanctions dans le camp adverse. Heureusement pour Phoenix, DeAndre Ayton fait des dégâts dans la peinture. 12 points et 5 rebonds dans le premier quart pour le Bahaméen. Sa réussite est déterminante, puisque les deux équipes souffrent depuis l’extérieur. Sans qu’un joueur ne se démarque particulièrement, les Clippers s’accrochent. Les deux défenses font quand même du bon travail pour neutraliser les attaques et particulièrement les scoreurs, avec Paul George et Devin Booker plutôt discrets dans le premier acte. Tout est à faire dans la seconde période.

Ça continue de s’accrocher dans le troisième quart-temps, et les défenses sont toujours bien en place. Phoenix rallume la mèche grâce à son duo du soir Cameron Payne (29 points, 9 assists) et DeAndre Ayton (24 points, 14 rebonds). Les Suns tentent de creuser un écart définitif en deuxième période, mais sans jamais parvenir à concrétiser suffisamment leurs runs et L.A. est toujours dans le coup. Les dernières minutes deviennent alors incroyables. Les Clippers reviennent et passent devant 30 secondes avant la fin grâce à Paul George, qui semble clutch, malgré sa maladresse ce soir (26 points, 9/23). On peut dresser le même bilan pour Devin Booker (20 points, 5/16), qui lui répond d’un jump shot pour reprendre le lead sur l’action suivante. La tension est là pour cette fin de match, qui semble plié quand PG13 redonne l’avantage à Los Angeles, et que Booker perd son septième ballon du match sur la possession suivante. C’est alors au tour de Paul George de choke : les hommes de Monty Williams font faute, et la star de L.A. loupe ses deux lancers alors que les Clippers ne mènent que d’un point. Les Suns ont l’occasion de tuer le match au buzzer avec 8 secondes sur l’horloge. Bridges est ouvert à trois points, rate son shoot, la balle sort mais appartient toujours à Phoenix alors qu’il reste 0,8 secondes à jouer. Jae Crowder envoie alors une magnifique passe en alley-oop pour DeAndre Ayton, qui conclue d’un splendide dunk sur le fil pour un game winner magique. Les Suns font le break dans la série et les Clippers sont K.O.

Phoenix est allé chercher une superbe victoire, très précieuse pour l’avenir de la série. Même sans Chris Paul, les Suns ont fait le taf dans l’Arizona pour mener 2-0 et enchaîner une neuvième victoire de rang. La défaite est cruelle pour ces Clippers qui n’avaient rien lâcher dans la partie avant la désillusion de Paul George sur la ligne des lancers. Rendez-vous au Staples Center pour voir la réaction de Los Angeles à la maison.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Après ses deux lancers-francs ratés qui lui ont coûté la victoire hier, Paul George se focalise d'ores et déjà sur le game 3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités