Une amende pour Julius Randle après avoir lancé un "shut the fuck up" : on ne s'adresse pas comme ça à ses fans dis donc
*
Connect with us

Actualités

Une amende pour Julius Randle après avoir lancé un « shut the fuck up » : on ne s’adresse pas comme ça à ses fans dis donc

Source Photo : AP Photo

Lors du comeback incroyable des Knicks contre les Celtics, Julius Randle n’a pas montré son plus grand amour à l’égard des amoureux de la big apple. Un geste et des mots ont fait parler, et sont venus jusqu’aux oreilles de la NBA.

Quelques jours après le match incroyable d’Evan Fournier et le buzzer beater phénoménal de R.J. Barrett, c’est un autre joueur de New-York qui fait polémique. Julius Randle, enfin de retour à la compétition, s’est lâché contre les supporters du Madison Square Garden. Avant la folle remontée des Knicks, les fans huaient leurs joueurs sur le parquet. Donc, quand ils sont revenus sur les Celtics en fin de match, Julius Randle s’est distingué en faisant un pouce vers le bas et en disant aux fans qu’ils aillent tous se faire foutre. (« shut the fuck up.) Cependant, les instances de la grande ligue n’aiment pas que l’on sorte des vulgarités, même quand ce sont les supporters qui prennent tarif. Résultat, c’est JR qui a pris tarif. 25 000 $ d’amende pour le MIP en titre, pour langage obscène durant les interviews avec les médias. Julius Randle a tout de même présenté ses excuses sur Instagram après avoir reçu son amende, surtout pour améliorer les relations avec les supporters.

« Je tiens juste à envoyer un petit message à nos fans et à dire clairement que j’aime NYC et le fait d’être un membre de cette équipe et de cette franchise. Et comme la majorité des fans des Knicks, je suis vraiment passionné par rapport à notre succès. »

Les Knicks ne sont pas en grande forme depuis le début de saison et le soutien des supporters est primordial. En quête constante de régularité, collective comme individuelle, les hommes de Tom Thibodeau sont seulement 11ème à l’Est et ne sont pas prêts de retrouver leur belle 4ème place de l’an passé. Considéré comme la star de l’équipe, Julius Randle se doit d’assumer ce statut pour maintenir une cohésion dans cette équipe qui inspirait tellement la hype en début de saison, avec le renouveau de Kemba Walker de retour à la maison et l’arrivée d’un Evan Fournier ambitieux qui sortait tout droit de très bons JO.

C’est pas bien de dire des gros mots et Julius Randle en a fait les frais. Insulter et provoquer ses fans c’est quand même pas très bon quand on vise le top non ?

L’anecdote énorme sur la première signature de Klay Thompson : « Je dois aller à la maison nourrir mon chien »

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: L'anecdote énorme sur la première signature de Klay Thompson : "Je dois aller à la maison nourrir mon chien"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités