Connect with us

Actualités

Richard Hamilton s’en vante : l’ancien Piston a rendu le port du masque de protection « cool et à la mode »

Source de l'image : Jim Rogash/Getty Images.

Premier joueur nous venant à l’esprit lorsque l’on évoque le port du masque de protection, Richard Hamilton aura grandement lié sa carrière à cet élément de tenue si improbable. L’ancien Piston le revendique : il est le père spirituel des autres porteurs de ce fameux masque.

De nombreux joueurs ont révolutionné l’histoire de la NBA, et par extension du sport, par leur contribution. Tandis que bon nombre d’entre eux l’ont fait par leur talent hors norme et par l’invention ou la popularisation d’une facette de jeu (le skyhook de Kareem Abdul-Jabbar, le trois points par Stephen Curry). De son côté, Richard Hamilton, surnommé « Rip« , ancien arrière NBA aux quatorze saisons dans la ligue, a encore tout récemment revendiqué un strapontin plutôt inattendu. En effet, l’ancien des Detroit Pistons a répondu à un tweet d’ESPN, évoquant le joueur ayant le mieux porté le masque de protection ces dernières années, en s’auto proclamant comme précurseur d’un mouvement lié à cet inhabituel élément généralement porté par les joueurs lorsqu’ils sont touchés au nez :

« Je dois admettre que je l’ai porté le mieux.. Je crois que j’ai rendu le masque cool et à la mode pour tous ceux qui ont suivi après moi. #JustAskThem #Holdat #maskup #maskman #BigFacts« 

Même si le débat peut faire sourire, il est difficile de donner tort à celui qui aura écrit les plus belles pages de sa carrière chez les Pistons, étant sacré champion NBA en 2004 et enchaîné trois sélections au All-Star Game en 2006, 2007 et 2008. Victime de deux fractures du nez consécutives en 2002 et 2003, « Rip » ne veut d’abord pas entendre parler de port de masque avant de finalement s’y plier le 10 mars 2004 pour ne plus jamais le quitter. Depuis, tout comme un Abdul-Jabbar avec ses lunettes, les fameuses « goggles« , Hamilton est très souvent directement lié à son masque, ayant avant toute chose servi à la protéger, et étant peu à peu devenu sa marque de fabrique et son porte-bonheur. De leur côté, l’ensemble des autres joueurs cités par le sondage d’ESPN (Kyrie Irving lorsqu’il était chez les Celtics, Kobe Bryant, LeBron James au Heat et Joël Embiid) n’ont que très rapidement porté ce masque de protection en plastique ou carbone (pour les cas de James et Embiid).

Chacun a son élément porte-bonheur, ce petit signe distinctif bien spécifique faisant de lui un joueur à part. Certains ont leur(s) tatouage(s), un ou des manchons, un short plus ou moins long, un numéro de maillot spécifique ou autre. « Rip » Hamilton a lui lié son succès et sa réussite au port d’un masque de protection qu’il ne quittera plus et qu’il associera d’ailleurs très rapidement au port d’un bandeau. Pour les plus intéressés par le sujet, ou vous laisse en apprendre plus avec ce court reportage vidéo :

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités