Connect with us

News

QUI NE SAUTE PAS N’EST PAS FRANCAIS : LES BLEUS TAPENT LES RICAINS, DIRECTION LA DEMIE !!!!

Grand jour pour le basket Français ! Nos Bleus se préparaient, depuis lundi et leur courte défaite face à l’Australie, à tenter de remporter ce quart de finale de Coupe du Monde face aux États-Unis, et ils l’ont fait !

Au terme d’une rencontre de haut niveau, les Bleus se qualifient pour la demi-finale du tournoi après avoir réussi à écarter les Américains (89 à 79). Les Français sont en mission face à l’armada de Team USA et le démontrent dès l’entre deux. Donovan Mitchell et Evan Fournier se répondent au scoring. On a à faire, comme attendu, à un match physique et serré (18 partout à la fin du premier quart). Nando De Colo nous envoie un gros shoot à trois points des 8 mètres dès l’entame de ce deuxième quart. Vincent Collet utilise Mathias Lessort et Louis Labeyrie pour obliger les Américains à défendre dans la peinture, leur « point faible » identifié. Le tacticien Français teste également une défense de zone par séquence pour déstabiliser l’attaque US. Rudy Gobert (13 points) fait mal aux Américains par ses courses vers le panier, provoque de nombreuses fautes (7) et convertit ses lancers (9 sur 10). À la mi-temps, la France est devant 45 à 39 et contrôle le rythme du match. Evan Fournier (13 points) fait preuve d’une facilité déconcertante à marquer dans des positions très variées, tout comme Donovan Mitchell (13 points également), tenant lui à bout de bras le jeu offensif Américain.

Après la pause, Gobert continue de dominer Turner et lui fait provoquer des fautes. Nicolas Batum, indispensable en défense, se signale lui par un tir à trois points marqué avec une faute de Joe Harris, en souffrance aujourd’hui. Les Français vont réussir à créer un écart de dix points au début du troisième quart-temps (53-43). Cependant, les coéquipiers de Mitchell se réveillent un peu, recollent au score et repassent même devant après un long temps fort. Ce troisième quart aura largement été favorable à l’escouade de Gregg Popovich, puisqu’elle le remporte 27 à 18. Par la suite, Team USA crée l’écart (+7 à 72-65) dans les deux premières minutes du quatrième quart. Leur domination au rebond, leur offrant de nombreuses secondes chances à la suite de rebonds offensifs, fait très (trop) mal à l’EDF. Les Français reviennent complètement dans le match avec un nouvel élan positif, notamment avec deux énormes tirs à longue distance de Ntilikina, provoquant par la suite un passage en force décisif d’Harrison Barnes. Rudy Gobert nous régale lui avec deux contres dont un sur son coéquipier au Jazz d’Utah, Donovan Mitchell. Dans une fin de match irrespirable, -au contraire des shooteurs adversaires-, De Colo assure sur la ligne des lancers et sanctionne les différentes fautes de concentration des Américains (retour en zone de Walker sur la remise en jeu, pied sur la ligne lors du tir de Middleton). Au terme d’un quatrième quart largement remporté (26 à 13), la France s’impose donc finalement 89 à 79 face aux à la nation majeure du basket !

Dans une rencontre que l’on annonçait difficile au rebond -et ce malgré un gros coup de mou réparti entre les troisième et quatrième quarts-, les Français ont assuré pour sécuriser la gonfle, prenant 14 rebonds de plus que leurs adversaires du jour (44 à 28). Les qualités athlétiques et la vitesse des joueurs de Team USA ont été très bien maîtrisées par des Français ayant constamment cherchés à ralentir le tempo du match. La raquette tricolore a également livré une grande performance, menée par un Rudy Gobert (21 points, 16 rebonds et 3 contres) hyper revanchard. Les cadres offensifs Evan Fournier (22 points) et Nando De Colo (18 points) ont été bien aidés par les paniers décisifs d’un Frank Ntilikina (11 points et 3 passes) en confiance. Plus que de ressortir des individualités, il faut louer le magnifique état d’esprit de cette équipe de « chiens » comme la décrit Evan Fournier. Côté Team USA, Donovan Mitchell (29 points, 6 rebonds et 4 passes) a été présent dans tous les compartiments du jeu et laissé bien seul par ses coéquipiers. Marcus Smart (11 points) et Jaylen Brown (8 points) ont également livré de bonnes prestations des deux côtés du parquet. Au contraire de Myles Turner (2 points et 1 seul rebond), complètement dominé par Rudy Gobert ou encore Kemba Walker (10 points à 2/9 au tir et 4 balles perdues). Outre-Manch, on risque d’entendre parler longtemps de cette défaite…

Joueur du match : Rudy Gobert avec 21 points à 6/12 au tir (et 9/10 aux lancers), 16 rebonds, 2 passes, 3 contres et surtout un +/- de +26 lors de ses 34 minutes passées sur le parquet.

Quelle journée pour l’EDF basket et même pour le sport Français ! Ce groupe nous fait vivre de si belles émotions avec ses performances de haut niveau. Éliminer les Américains lors d’un match à élimination direct n’avait plus été réalisé depuis leur défaite en demi-finale du Mondial 2006. Place à une demie face à l’Argentine vendredi à 14h. Et surtout, ALLEZZZZ LES BLEUUUUS !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News