*
Connect with us

Actualités

Lou Williams se moquait des Hawks quand il était aux Clippers : le symbole d’une équipe lambda au sein de la ligue avant leur run en playoffs

Source Photo : NBAE

Brillant en remplaçant de Trae Young hier soir, Lou Williams se sent bien du côté d’Atlanta alors que ce n’a pas toujours été le cas. Lorsqu’il a été échangé par les Clippers, il n’avait pas été emballé par le projet et l’équipe des Hawks.

Une fois Trae Young blessé, il était difficile de se projeter autre part qu’en vacances après la finale de conférence pour les Hawks. C’était sans compter sur Lou Williams, présent dans le cinq majeur à la place de la star d’Atlanta qui a réalisé une superbe prestation : 21 points à 7/9 au tir, 8 passes décisives et 5 rebonds. Lui, qui a toujours pris l’habitude de démarrer sur le banc, a envoyé du lourd pour donner de l’espoir à ses coéquipiers et continuer de croire en la qualification. Après cette victoire dans le Game 4, Lou Will s’est confié sur son transfert en Géorgie, un trade sur lequel il n’était pas très chaud.

« Je vais être franc, je n’étais pas confiant en arrivant. Ce n’était pas une équipe à laquelle je prêtais vraiment attention. En conférence Ouest, je jouais avec les Clippers, nous luttions pour gagner un titre, alors je m’étais uniquement concentré là-dessus. »

Pas sa destination de rêve à la base, même s’il y avait passé deux saisons entre 2012 et 2014, et on peut le comprendre. Lou Williams semblait enfin installer chez les Clippers. Il a vécu plusieurs belles saisons, et il voyait le titre se rapprocher aux côtés de Kawhi Leonard et Paul George. Les dirigeants de Los Angeles n’ont pourtant pas hésité à le trader à la deadline pour récupérer Rajon Rondo. Ses ambitions envolées, son arrivée dans une équipe qui ne semblait pas être un contender à la base ne l’a pas aidé à se motiver. Et pourtant, la suite on la connaît, les Hawks arrachent le cinquième sport à l’Est et arrivent en finale de conférence en éliminant les Knicks et les Sixers. Finalement, être dans une équipe talentueuse et du caractère, ça a de quoi redonner le sourire à Sweet Lou.

Un peu d’honnêteté ne fait pas de mal, surtout quand ça peut aider un groupe à se renforcer. Au cours de la saison, peu de gens voyaient Atlanta à ce stade des playoffs, dont Lou Williams. Aujourd’hui, l’ancien sixième homme de l’année se sent à sa place et peut garder ses rêves de titre avec ses Hawks compétitifs et plein d’audace.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités