Connect with us

Actualités

Kevin Love raconte son 1er retour à l’entraînement : pas de douche, entraîneur avec masque et gants, le Cav explique la « nouvelle NBA » en détails

Kevin Love
Source de l'article : CavaliersNation.com

Kevin Love et les Cleveland Cavaliers ont été l’une des toutes premières équipes de la NBA à reprendre le chemin de l’entraînement de manière individuelle et très organisée. Le vétéran a longuement expliqué ce que retour au jeu impliquait pour lui et le reste de la ligue.

Alors qu’il neigeait dans l’Ohio en ce vendredi 8 mai, Kevin Love reprenait lui la route du centre d’entraînement des Cleveland Cavaliers pour la première fois depuis quasiment deux mois. À cette occasion, ESPN a suivi l’ailier fort reprenant l’entraînement individuel pour la première fois depuis la fin mars. En effet, rappelons nous que juste après l’annulation du match Thunder-Jazz le 12 mars, Adam Silver avait directement décidé de neutraliser complètement la NBA et par la suite de fermer l’ensemble des installations des équipes de la ligue sous le risque de l’épidémie de Covid-19. Depuis, Kevin Love n’a plus touché un ballon et s’est uniquement entretenu physiquement chez lui :

« C’est le plus long moment que j’ai passé sans jouer au basket. Alors je m’en fichais. Je voulais juste faire quelques tirs. »

Les Cavs sont l’une des seules équipes à avoir décidée de rouvrir leurs installations dès vendredi dernier, notamment accompagnés de la franchise des Portland Trail Blazers dans leur initiative.  Une fois arrivé à Independence, où se trouvent les installations de son équipe, les Cleveland Clinic Courts, Love a été questionné sur son état de santé et s’est fait relever la température avant de pouvoir pénétrer dans l’enceinte :

« On nous a posé quelques questions. Comment nous nous sentons, si quelqu’un a été malade à la maison, si nous avons été malades, si nous avons strictement respecté toutes les directives mises en place, non seulement par la NBA mais aussi état par état. »

Une fois à l’intérieur du training facility, le protocole était le suivant : chaque joueur avait son propre demi-terrain pour travailler et bénéficiait de l’aide d’un assistant coach portant masque et gants pour l’accompagner au rebond et à la passe. Le joueur de 31 ans s’avoue surpris par ses nouvelles conditions de travail :

« Cela va juste changer – au moins dans un avenir prévisible – non seulement notre façon d’interagir mais aussi notre façon de vivre au quotidien. Alors pour moi, c’était bizarre ? Oui ! J’avais Dan Geriot [entraîneur assistant des Cavs] avec moi, il prenait les rebonds et me passait le ballon avec un masque et des gants. C’est juste bizarre. »

Mighty Mask (Trunks and Goten) | Dragon ball, Anime comics, Anime

L’entraîneur adjoint en question

Au même moment que lui, Love voyait trois de ses coéquipiers (Cedi Osman, Larry Nance Jr. et Ante Zizic) s’entraîner de la même manière mais ne pouvait aucunement se rapprocher d’eux. Pour cause, les consignes de la NBA sont claires : cette dernière exige uniquement quatre joueurs à la fois et des distances d’environ quatre mètres entre chaque personne lors des séances d’entraînement.

Comme l’a confirmé Love, l’accès aux vestiaires et aux douches étant interdit, chaque joueur doit directement rentrer chez lui après son entraînement pour se doucher à son domicile :

« J’ai changé de vêtements et je suis sorti de la salle pour prendre une douche à la maison. Ce qui n’est pas vraiment la meilleure chose pour un gars comme moi qui transpire beaucoup. »

Pour autant, malgré le peu de communication avec ses coéquipiers et autres employés de la franchise et les nombreuses restrictions en place, le champion NBA en 2016 ne cache pas sa joie de refouler le parquet :

« J’ai l’impression que toute personne qui a besoin de s’évader ou de se retrouver dans la vie de tous les jours cherche à retrouver une certaine normalité en faisant quelque chose qu’elle aime. Pour moi, ayant joué pendant 25 ans au basket-ball de manière organisée, c’est la plus longue période que j’ai passée sans toucher un ballon de basket.

Et c’est quelque chose que j’aime vraiment, vraiment faire. Pour moi, c’était un grand boost de dopamine et je me sentais hyper bien de revenir ici et de transpirer en dehors de mes séances d’entraînement à la maison ou sur un tapis roulant. Aller sur le terrain et avoir un sentiment de normalité, entrer sur le terrain et tirer, c’était assez stimulant. »

Alors que la direction de la NBA réfléchit toujours au meilleur scénario à choisir pour terminer l’actuelle saison, la reprise progressive de l’entraînement pour l’ensemble des trente franchises marque une première étape appréciable. Le moyen, notamment pour Kevin Love, de toucher à nouveau la balle et de retrouver son basket.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités