*
Connect with us

Actualités

Jrue Holiday comme un poisson dans l’eau à Milwaukee : la pièce qu’il manquait aux Bucks pour ne pas partir trop tôt en vacances

Source Photo : Getty Images

Après deux gros échecs lors des derniers playoffs, les Bucks devaient réagir et s’ajuster. Pour épauler Giannis, Eric Bledsoe a pris la porte en échange de Jrue Holiday. L’ancien meneur des Pelicans fonctionne bien à Milwaukee, la preuve étant que l’équipe a enfin atteint les Finales NBA.

Jrue Holiday a pas mal roulé sa bosse avec New Orleans entre 2013 et 2020. Il a évolué avec Anthony Davis, avant de participer au projet jeunesse en tant que vétéran de Zion Williamson, Lonzo Ball, Brandon Ingram… Finalement, Jrue Holiday a été envoyé à Milwaukee en échange d’Eric Bledsoe, pour enfin essayer d’atteindre son objectif ultime, le titre NBA. Il s’entend parfaitement sur le terrain avec Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo, et les Bucks sont en Finales NBA. Il a joué un rôle important, d’autant que le Grec s’était blessé en finale de conférence, et que les deux lieutenants ont haussé le ton pour sortir les Hawks. Aujourd’hui, Jrue remercie les Bucks d’avoir cru en lui et de lui avoir donné cette opportunité.

« Que Giannis soit blessé ou non, je savais que je devais être agressif. Je sens que la meilleure façon que j’ai d’aider mon équipe, c’est d’entrer dans la peinture, de pénétrer, de rentrer les trois et de distribuer. Donc, honnêtement, je pense qu’être agressif, c’est quelque chose qui aide beaucoup notre équipe et je dois continuer à le faire. J’ai eu la chance de pouvoir atterrir dans un endroit comme celui-ci pour réaliser mon rêve. Je suis béni qu’ils viennent me prendre comme ils l’ont fait en étant dans cette position. Je veux en profiter. Je suis là pour gagner. Je pense que mes coéquipiers et les joueurs de la ligue savent ce qui se passe. Ils sont dans les tranchées avec moi. Ils savent ce qu’il faut pour se battre, et si j’obtiens leur respect, c’est tout ce qui compte vraiment pour moi. »

Les Bucks pouvaient pourtant être dans l’impasse. Eric Bledsoe ne semblait pas être au niveau pour être le meneur titulaire d’une équipe qui gagne un titre. Et au premier abord, on pouvait considérer que Jrue Holiday ne se rangeait pas dans la case des Stephen Curry, Russell Westbrook, Damian Lillard… Jrue a montré, et continue de montrer ce dont il est capable au plus haut niveau des playoffs. Cette saison, il a tourné à 18 points à 50% au tir et 39% à trois points, 6 passes décisives et 5 rebonds de moyenne. Bien entouré par son leader le Greek Freak, son collègue Khash Money et les autres soldats de Milwaukee comme P.J. Tucker, Brook Lopez, Pat Cannaughton et les autres, Jrue Holiday est à quatre victoires d’un titre de champion NBA.

Jrue Holiday est peut-être la pièce maîtresse, l’ajustement qui a permis aux Bucks de passer un nouveau palier en playoffs. Il fallait un meneur gestionnaire, qui attaque et qui défend bien. Après s’être débarrassé de Trae Young, Jrue Holiday doit désormais s’occuper de Chris Paul, des deux côtés du terrain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités