*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid n’arrive plus à s’amuser : « J’ai l’impression que tout le monde pense que je suis de mauvaise humeur ou que je m’en fiche »

Les défaites s’enchaînent et le malaise persiste toujours du coté des Sixers. Après un début de saison plus que compliqué, Joel Embiid ne parvient toujours pas à redresser la barre et à retrouver le sourire. Avec un Joel triste c’est tout Philadelphie qui se met à pleurer.

L’avant dernière nuit, les Sixers se sont inclinés 112 à 101 sur le parquet des Bucks d’un Giannis en mode MVP. À Noël, les hommes de Brett Brown étaient parvenus à faire tomber la meilleure équipe de la ligue dans une performance collective sensationnelle. Joel Embiid avait rappelé à la ligue entière de quoi un lion camerounais était capable en éteignant le Greek Freak. Ce ne fut qu’une simple lueur d’espoir dans une saison bien terne pour les Sixers. En effet, le pivot superstar n’a pas réussi à réitérer le même type de performance et a fini avec une triste ligne statistiques à 19 points, 11 rebonds et 6 passes décisives et un famélique 6 sur 26 au shoot. Ça saute aux yeux, il y a un gros problème à Philly. 6ème de la conférence, la bande d’Embiid est très loin des attentes placées en eux en début de saison. Des bruits de vestiaires fuitent dans la presse et on sent un Joel Embiid éteint depuis le début de saison. Pour le Philadelphia Inquirer, le Camerounais a tenu à exprimer  son ressenti sur cette saison compliquée :

Je tente de retrouver le Joel marrant. De sourire un peu plus. Toute la saison, je me suis dit que j’étais bien trop sérieux. J’ai l’impression que tout le monde pense que je suis de mauvaise humeur ou que je m’en fiche. Je ne m’en fiche pas. Je veux gagner. Mais en même temps, j’essaie d’avoir une attitude différente. Evidemment, ça ne fonctionne pas. Alors, je dois retrouver le Joel marrant.

Il est clair que le Joel fanfaron qui nous a habitués aux déclarations sensationnelles et au trashtalking manque et fait défaut à Philly et à la NBA. Moins concernés, du moins de ce qu’il en affiche, les Sixers ne parviennent pas à trouver des solutions aux problèmes de l’équipe. Beaucoup pointent du doigt cet été et la construction d’équipe qui semble aller à contre-courant du Process mais il y a autre chose. Beaucoup de rumeurs fusent des vestiaires à propos de la cohésion de l’équipe, comme l’a confirmé Al Horford. Après une quatrième défaite d’affilée pour Philadelphie, il est grand temps d’engranger quelques victoires avant le All-Star Break et profiter d’un peu de répit qui fera du bien à tout le groupe. Heureusement, les Sixers ont bien commencé la nuit passée, à domicile contre Memphis.

Est-ce que les Sixers vont parvenir à surmonter cette crise ? Les semaines défilent et se ressemblent en Pennsylvanie. Les montagnes russes continuent et peu de solutions sont trouvées. La deuxième partie de saison s’annonce cruciale pour envisager sereinement les playoffs et tenter de surmonter la déception de l’élimination de la saison dernière. Il reste encore beaucoup de boulot.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités