Connect with us

Actualités

Jeremy Lin revient avec émotion sur la « Linsanity » : « Mon plus grand regret est de ne pas avoir pu m’imprégner de chaque seconde »

Source de l'image : Mike Ehrmann/Getty Images.

Désormais expatrié en Chine, Jeremy Lin s’est remémoré non sans émotion son passage chez les Knicks. Le meneur se rappelle d’un Madison Square Garden en fusion lors de sa série de gros matchs réalisée en février 2012.

Jeremy Lin est désormais bien loin de la NBA. Le meneur à l’histoire si touchante a pourtant côtoyé les parquets de la grande ligue entre 2010 et 2019. Depuis l’été dernier, Lin évolue au sein du club chinois des Beijing Ducks, équipe membre de la Chinese Basketball Association (CBA). La coqueluche du début des années 2010 est revenu sur son merveilleux passage aux New York Knicks lors de la saison 2011-2012 au sein d’une entrevue d’une heure avec Mike Breen, présentateur sur la chaîne locale MSG Network. Cette dernière re-diffusant les matchs de la folle série au sein duquel « Linsanity » a pris feu au cours du mois de février 2012, il était l’occasion parfaite pour évoquer ce glorieux passage à Big Apple. Non drafté à sa sortie de l’université d’Harvard en 2010, passé rapidement par les Warriors puis signé par les Knicks pour remplacer un joueur blessé juste après Noël 2011, le jeune Lin aura directement trouvé sa place au sein du groupe coaché par Mike D’Antoni. Le meneur aux origines Taïwanaises se rappelle avec émotion de l’amour que les fans lui témoignaient lors de cette période restant à part :

« La première chose que je mentionnerais, c’est le soutien des fans. Depuis, j’ai connu des hauts et des bas. J’ai eu la chance de gagner un titre NBA (avec les Raptors en 2019) et de participer à la parade pour le fêter, entre autres. Et c’était incroyable, mais ce qui s’est passé à New York pendant cette période – ce n’est pas quelque chose que je vivrai à nouveau. Ce n’est pas vraiment quelque chose que même un joueur NBA peut vivre. C’était tellement unique. Et tout a été construit autour de la façon dont les fans étaient à un niveau différent en termes d’énergie, d’excitation. C’est vraiment ce dont je me souviens, et c’est ce qui me fait sourire quand je repense à tout ça« .

Enchaînant les cartons au cours du mois de février et permettant à son équipe de remporter sept matchs consécutifs, Lin gagnera également sa place de titulaire et son surnom « Linsanity » durant cette période. Le jeune homme sera malheureusement stoppé par une blessure au genou mettant un terme à sa saison dès le mois de mars. Après le départ de son mentor Mike D’Antoni, démissionnant le 12 mars, Lin décidera de rejoindre les Houston Rockets pour poursuivre sa carrière. Interrogé sur ses regrets concernant la période la plus faste de sa carrière, le natif de Californie répond qu’il aurait aimé profiter plus :

« C’était le moment le plus spécial et le plus précieux. Et pour répondre à la question précédente concernant mes regrets, mon plus grand regret est de ne pas avoir pris part à chaque seconde de cette expérience. C’est mon plus grand regret. Mon plus grand regret est que j’étais trop immature et trop jeune pour apprendre à ne pas prendre tout ce qui m’arrivait pour acquis. J’étais tellement déterminé à passer à la saison suivante et à me remettre de ma blessure et sur ce que je voulais qu’il se passe ensuite que je ne pouvais pas rester dans l’instant et simplement apprécier cela, et apprécier New York pour ce que la ville était et ce qu’elle a fait pour moi, pour tous ces fans, et ce que cela signifiait. C’était tellement spécial« .

Enchaînant les équipes après son rapide départ des Knicks, Jeremy Lin n’aura jamais réellement retrouvé son impact par la suite, accumulant les désillusions et les blessures. Ce dernier aura cependant vécu une nouvelle grande joie en remportant le titre NBA avec les Raptors en 2019.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités