Connect with us

News

Frank Ntilikina avait des choses à prouver au monde entier mais surtout à lui même : « Montrer que je fais partie des meilleurs joueurs du monde »

Dans quelques heures, la France sera face à son destin, cette fois contre l’Argentine. Après la rencontre contre team USA, Ntilikina a été interrogé au point presse et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été fier de sa prestation.

La saison rookie de l’ancien Strasbourgeois a été solide, il savait alors quoi travailler pour la suite de sa carrière. Pendant sa 2ème saison, son parcours fut chaotique et c’est à se demander s’il n’a pas fait machine arrière. Un coach ne savant pas trop quoi faire de lui, des choix tactiques douteux et un front office pas vraiment serein. Ntilikina avait même failli être échangé le soir de la draft, mais les Knicks n’ont trouvé personne malheureusement pour eux.
L’homme qui écoute « Baby » de Justin Bieber savait que la coupe du monde édition 2019 serait importante. Déjà pour lui afin de s’aérer l’esprit de l’environnement pas loin d’être toxique de New-York mais ce serait aussi l’occasion de se montrer et prouver qu’il fait partie des plus grands. Auteur d’une bonne coupe du monde, il a été énorme dans le money-time contre les ricains, plantant tout simplement le shoot qui tue sur un stepback, au nez et à la barbe de Kemba Walker.

En conférence de presse, il a été un peu plus bavard à ce sujet. Après la victoire contre team USA, il a déclaré que c’était beaucoup d’émotion mais peu importe que ce soit les Ricains ou une autre équipe, ils étaient prêts à taper l’adversaire. Bien plus prêts que contre l’Australie, nos français ont été en mode « chiens », en mode morts de faim et la belle histoire peut continuer car il reste encore deux matchs s’ils veulent aller au bout. Une performance diamétralement opposée à celle contre l’Australie, notamment en défense. Ntilikina a indiqué pour terminer qu’il voulait montrer beaucoup, qu’il avait le niveau d’un grand joueur et on appréciera le petit sourire en coin quand le journaliste lui indique qu’il a eu deux saisons galères. « Montrer qu’il est un des meilleurs joueurs du monde » et le prouver sur la suite de cette coupe du monde et aussi la suite de sa carrière.

On compte sur Ntilikina demain et montrer la voie, notamment dans les moments chauds car s’il l’a fait contre le States, il peut le faire contre n’importe qui sur terre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News