*
Connect with us

Actualités

La liste des possibles équipes pour le voyageur né, Glenn Robinson III

Source de l'image : Thearon W. Henderson/Getty Images.

À moins d’une semaine du début des camps d’entraînements, toutes les équipes n’ont pas encore complètement bouclé leurs effectifs. La plupart des contenders sont toujours à la recherche du profil qu’ils ne possèdent pas encore. Cet élément sera peut-être Glenn Robinson III, libre et courtisé par plusieurs équipes dont les Lakers et Clippers.

La bataille entre les différentes grosses cylindrées de la NBA est déjà en train de faire rager. Même avant que le saison 2020-2021 ne débute, plusieurs des prétendants au prochain titre bataillent d’or et déjà pour compléter au mieux leur effectif et par la même occasion priver leurs adversaires de role players très convoités. La plupart des agent libres de cette Free Agency 2020 ont déjà signé un nouveau contrat, cependant, certains sont encore en train d’étudier les différentes options se présentant à eux. C’est notamment le cas de Glenn Robinson III, ailier de 26 ans toujours sur le marché pour le moment.

Le versatile poste 2/3, ayant débuté la saison 2019/2020 aux Golden State Warriors puis transféré aux 76ers de Philadelphie au cours de l’exercice, ne manque pourtant pas de prétendants. En effet, comme l’a révélé Michael Sotto de Hoops Hype, on retrouve les Los Angeles Clippers et Lakers en tête de la liste des équipes s’intéressant au joueur, mais aussi les Houston Rockets, le Jazz d’Utah et les Brooklyn Nets.

Le swingman est donc courtisé par la plupart des équipes les plus attendues en 2020-2021 et basera peut-être son choix sur le domaine financier. Pour cause, les différents prétendants ne possèdent pas tous la même surface financière à lui accorder. Tandis que les Nets disposent encore de leur mid-level exception (5,7 millions de dollars environ), le Jazz et les Clipps devraient lui octroyer leur exception bi-annuelle (s’élevant à 3,6 millions de dollars). Enfin, les Lakers sont les moins bien lotis côté finances puisqu’un seul contrat au minimum vétéran (environ 1,5 million de dollars) pourrait être proposé à Robinson III ou tout autre nouveau renfort.

Il faut dire que Robinson III sort d’une exercice plutôt réussi. Il aura été l’une des rares satisfactions au sein d’une année de galère pour les Warriors. Avec des statistiques de 12,9 points à 48,1% au tir dont 40% à trois points, 4,7 rebonds et 1,8 passe en 31 minutes de jeu en moyenne lors des 48 matchs disputés dans la Baie, le natif de l’Indiana a bien sûr attiré plusieurs équipes en quête de renfort au moment de la trade deadline de février 2020. Après son transfert à Philly (en compagnie d’Alec Burks), Robinson III n’aura qu’assez peu pu s’exprimer (7,2 points à 51,8% au tir dont 33,3% à trois points et 3,1 rebonds en 19 minutes de jeu et 14 matchs joués) et n’a finalement pas été conservé au terme de la saison.

À seulement 26 ans, Robinson III a déjà changé d’équipe à six reprises et n’a jamais réellement pu s’imposer quelque part. Le nouveau défi choisi s’annonce donc décisif pour la suite de la carrière de ce bourlingueur qui, toute proportion gardée, a pour l’instant bien du mal à assumer la filiation avec son paternel, un certain Glenn Robinson. Faire le bon choix lui permettrait cependant de se retrouver utile au sein d’une équipe qui gagne et pourrait pourquoi pas remporter le titre NBA en fin de saison.

Qu’est ce que le mouvement « Blackout Tuesday » réalisé par Lebron James, Chris Paul et Consorts ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités