Connect with us

News

Comment Dirk Nowitzki a influencé Kevin Love sur les conseils de son père, Stan Love

source image : zimbo.com

Dirk Nowitzki a grandement révolutionné la ligue et façonné les intérieurs d’aujourd’hui. Kevin Love s’est inspiré de l’Allemand pour s’adapter aux exigences du basket moderne.

Le shoot longue distance est désormais la norme en NBA. Le jeu extérieur n’est plus la spécialité des arrières, les big-mens n’ont eu d’autres choix que de s’écarter progressivement de la raquette en étant capable de shooter de loin si la situation l’exige.

Certes, Steph Curry est le visage de cette prise de pouvoir du tir à 3-pts, mais c’est bien Dirk Nowitzki qui a établi les standards pour les intérieurs. Il est le précurseur du profil « strech four », ce poste 4 de grande taille capable de mitraillé derrière l’arc avec précision. Kevin Love, interviewé par Ernie Johnson, a évoqué à quel point la légende des Mavs l’a influencé dans sa transition d’après les conseils de son père Stan Love, ancien joueur NBA :

« Il regardait jouer Dirk et il m’a dit : « C’est exactement le mec que tu dois regarder et analyser. Si quelqu’un a eu un profond impact pour être capable d’étendre mon jeu c’est bien lui. Devenir ce « strech four » et voir comment le jeu a évolué avec le rythme, l’espace et le small ball. Mon père avait une idée de la façon dont sortirait les intérieurs et utiliser les shoots à son avantage. »

Même s’il y a une disparité des postes, tous les intérieurs ou presque son apte à prendre des shoot à 3-pts. Il n’y a qu’à voir la transition exceptionnelle de Brook Lopez qui tente en moyenne 5 shoots extérieurs par match, lui qui n’en prenait pas un seul il y a 4 ans.

Kevin Love, lui, est devenu une référence et l’un des meilleurs shooters à son poste. Même s’il était efficace dans le domaine à Minnesota, il était davantage considéré comme un intérieur scoreur/rebondeur (15.2 prises en 2010-2011). C’es à son arrivée aux Cavs en 2014 où il a véritablement exploité ce profil de strech four. Son impact est l’une des raison du succès de la franchise de l’Ohio, sacrée championne en 2016.

Pour sa douzième saison dans la ligue, Love continue d’être une menace de loin. Plusieurs franchises seraient intéressés pour s’offrir les services du multiples All-Star. Seul problème, son énorme contrat de plus de 30 millions de dollars.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News