*
Connect with us

Actualités

Officiel : Dario Saric prolonge l’aventure à Phoenix, nouveau bon coup des Suns !

Source de l'image : Michael Chow/The Republic.

Les Phoenix Suns se détachent comme l’une des équipes gagnantes à la suite de leurs mouvements des derniers jours. Après plusieurs renforts, voilà qu’un des valeurs sûres de l’effectif la saison passé, en l’occurence Dario Saric, vient de prolonger. Une nouvelle pierre à l’édifice venant soutenir un effectif taillé pour progresser grandement en 2020-2021.

Arrivé chez les Phoenix Suns à l’été 2019 au sein d’un échange négocié avec les Minnesota Timberwolves, et impliquant également les sélections des futurs rookies Jarrett Culver et Cameron Johnson, Dario Saric s’est épanoui dans son rôle dans l’Arizona. Après avoir transité de Philly à Minny puis à Phoenix en seulement deux ans, l’ailier fort croate va désormais pouvoir s’installer dans la durée. Pour cause, comme l’a révélé Adrian Wojnarowski d’ESPN dans l’après-midi, rencardé par Jeff Schwartz et Mike Lindeman de l’agence Excel Sports Management, le joueur de 26 ans vient de prolonger pour trois ans et touchera 27 millions de dollars lors de la durée de ce nouveau contrat.

Plutôt performant lors de la saison 2019-2020 au poste 4, Saric a tourné à 10,7 points (à 47,6% au tir dont 35,7% à trois points), 6,2 rebonds et 1,9 passe en 24 minutes de jeu en moyenne sur l’ensemble de l’exercice. La plupart du temps placé dans le cinq de départ par son coach Monty Williams, l’Européen a encore élevé le niveau (comme l’ensemble de l’effectif des Suns d’ailleurs) lors de l’excellente série réalisée dans la bulle NBA d’Orlando. Acteur important du fameux 8-0 réalisé par Phoenix après le restart, Saric était en effet passé à 14,8 points à 57,4% au tir dont 52,4% à trois points et 7,6 rebonds de moyenne lors de cette séquence très prolifique. Difficile de dire si Super Dario va récidiver dès décembre avec un effectif ayant bien changé mais il devrait à nouveau être l’un de ces éléments clés dont on ne parle pas tant que cela mais qui sont si importants pour faire tourner une équipe et un groupe.

Les exigences ne seront plus les mêmes, Devin Booker étant désormais entouré de Chris Paul, arrivé il y a moins d’une semaine, mais ne pourra plus compter sur Kelly Oubre Jr. et Ricky Rubio, placés dans la balance. Pour autant, Phoenix a réussi à conserver d’autres joueurs tels que Jevon Carter et donc Saric, tout en attirant Jae Crowder, E’Twaun Moore ou encore Damian Jones pour compléter les rotations. Les ambitions sont donc revues à la hausse pour 2020-2021 puisque l’effectif a gagné en qualité tout en conservant son ossature jeune (Booker-Bridges-Ayton) étant pour beaucoup dans l’excellente fin de saison passée. Les voyants sont au vert pour l’instant, reste à confirmer tout cela dès le coup d’envoi d’un prochain exercice qui s’annonce très disputé au sein de la conférence ouest notamment.

Phoenix enchaîne les bons coups ces derniers jours. Très agressif dans le but d’accompagner au mieux sa pépite Devin Booker, le front office de Jeff Bower (vice-président) et James Jones (le GM) prouve qu’il n’a pas froid aux yeux et veut commencer à gagner au plus vite. La prolongation de contrat de Dario Saric entre dans ce processus et permet de conserver certains éléments présents depuis plusieurs mois au sein d’un groupe ayant bien changé !

Malika Andrews, superstar de la bulle : de la dépression à tête d’affiche à ESPN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités