*
Connect with us

Actualités

D-Wade évoque l’impact incroyable de Kobe Bryant sur les autres pays durant les JO 2008

Source photo : Getty Images

Si beaucoup découvrent ou redécouvrent les exploits de Michael Jordan et ses Bulls durant la saison 1997/1998 à travers le docu-série « The Last Dance », le monde du basket souhaite voir de plus en plus de productions du genre. Le prochain en date ? Un potentiel documentaire retraçant les aventures de la Redeem Team des Jeux Olympiques de Pékin en 2008… Et avec Dwyane Wade dans le rôle de producteur, s’il vous plaît.

Le succès de The Last Dance n’étant que grandissant, cela ouvre la porte a énormément de passionnés de la balle orange qui veulent voir ou même produire de nouveaux documentaires. C’est le tout jeune retraité des parquets, Dwyane Wade qui pourrait se lancer dans l’aventure. La légende du Heat veut produire une docu-série autour de la Team USA des JO 2008. Si dans l’histoire, Team USA, rime avec Dream Team, il ne faut pas oublier les glorieux cadets de Jordan, Johnson, Bird et compagnie. L’équipe américaine de 2008 ? Oh, juste Jason Kidd, Chris Paul, Deron Williams, D-Wade, Michael Redd, Carlos Boozer, LeBron James, Tayshaun Prince, Carmelo Anthony, Chris Bosh, Dwight Howard et Kobe Bryant dans le rôle de capitaine. Le tout, orchestré par Mike Krzyzewski, mythique coach de l’université de Duke. Du très très lourd. Dans une interview, Wade, qui souhaite endosser le rôle de producteur pour ce documentaire, s’est concentré sur le défunt Kobe Bryant et de son impact à Beijing, en Chine :

« N’importe quand et n’importe où, Kobe parlait aux gens dans leurs langues. On avait une partie des meilleurs joueurs du monde mais il n’y en avait que pour Kobe. La star c’était lui. »

Le capitaine de cette sublime équipe était la pièce maîtresse de l’équipe… Sur et en dehors du terrain. Flash l’explique :

« Vous voyez dans le documentaire des Bulls quand Jordan arrive à Paris ? C’était pareil pour Kobe en Chine. Il parlait aux fans en chinois, il parlait aux adversaires dans leurs langues. On ne savait pas ce qu’il disait. »

Avoir aucun d’impact sur une ville ou en pays, uniquement de par sa présence est un atout que seuls les plus grands possèdent. A Pékin, Kobe ne s’est pas illustré que sur le terrain. La légende des Lakers a pu connaître, le temps d’un été, la même gloire que son idole Michael Jordan lors de son passage en France, 11 ans auparavant. La marque des plus grands…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités