Connect with us

Actualités

Comment la NBA envisage la suite pour les joueurs qui veulent rester à la maison

Travelagewest.com

Alors que tout semblait rentrer dans l’ordre et que la NBA se préparait à nous faire vivre les playoffs tant attendus, un nouveau problème de taille a surgit. Certains joueurs auraient annoncé à la Ligue leur souhait de ne pas intégrer la « ville bulle » établie à Orlando. Face à ces refus inattendus, Adam Silver ne peut rien faire d’autre que s’adapter, comme d’hab depuis maintenant 3 mois.

La NBA et les propriétaires des franchises ont longtemps cherché un moyen pour faire jouer les playoffs en pleine épidémie de coronavirus. On se souvient que ce virus avait touché la grande Ligue comme tout le monde, et donc que les mesures sanitaires prises devaient être particulièrement rigoureuses. C’est à ce moment que l’idée d’une ville « bulle » a été retenue, isolée de tout et qui garderait les joueurs en sécurité.

Le parc d’attraction de Disneyworld avait alors été évoqué pour accueillir les franchises et quelques membres des familles de joueurs. Les 22 meilleures franchises de cette année ont donc été conviées à venir jouer 8 matchs de saison régulière puis les playoffs. Il est prévu que pendant ces deux mois et demi, rien ne rentre ni ne sorte du parc, de manière à protéger les joueurs au maximum.

Mais nouveau rebondissement à quelques semaines de la reprise. Selon le toujours bien informé Adrian Wojnarowski d’ESPN, certains joueurs auraient fait part à la Ligue de leurs craintes quant à la mise en place de cette reprise et plusieurs d’entre eux ont déjà affirmé qu’ils ne joueraient pas dans de telles conditions. Le cerveau du commissioner Silver va devoir chauffer de nouveau pour trouver une réponse à cette nouvelle problématique.

Les joueurs testés positifs au Covid-19 seront bien sûr excusés pour leur absence lors de la reprise. Les blessés également. Mais la Ligue ne peut pas prendre de mesures contre les joueurs refusant de venir dans un tel contexte, alors que la ville d’Orlando comme l’ensemble du territoire américain est toujours fortement touchée par le virus. Ainsi, des changements seront acceptés au sein des rosters, mais les joueurs remplacés ne pourront plus revenir une fois leur décision prise.

La peur du virus est toujours présente aux USA. Le pays est toujours gravement par l’épidémie et il est peu probable que la situation s’améliore beaucoup durant les playoffs. La Ligue va donc devoir faire face à ces désistements, même si ceux-ci devraient être extrêmement minoritaires.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités