Connect with us

Actualités

Charles Barkley revient sur l’ambiance lors des entraînements de la « Dream Team » de 1992 : « Nous voulions nous tuer les uns les autres »

Source de l'image : Andrew D. Bernstein/ NBAE/ Getty Images.

La « Dream Team » pour les intimes, alignée par les États-Unis aux Jeux Olympiques de Barcelone à l’été 1992 aura marqué un énorme tournant. Mieux encore, elle a été une révolution pour le basket international mais aussi européen. Cette sélection composée des plus grands stars, de la NBA des années 1990, avec Charles Barkley notamment, qui aura marché sur ses adversaires et tout renversé sur son passage.

La fameuse « Dream Team«  envoyée aux Jeux Olympiques de Barcelone par Team USA aura indéniablement marqué l’histoire des compétitions internationales de basket. Les États-Unis sont par la première fois autorisés à envoyer une équipe composée de joueurs NBA. La Yougoslavie quant elle, est ultra dominatrice dans les années 1980 et le début de la décennie 1990 est sujette à une guerre civile divisant son équipe. Le casting du groupe américain, quant à lui, sera cinq étoiles.

En effet, au sein de cette équipe on retrouve de très nombreuses stars de la grande ligue, pour ne pas dire les meilleurs joueurs du monde tels que Michael Jordan et Scottie Pippen, Karl Malone, Patrick Ewing, Larry Bird, Magic Johnson, David Robinson ou encore John Stockton.

Avec une telle armada, Team USA enchaîne logiquement les cartons au sein d’une campagne qui débouchera sur un sacre record avec un écart moyen de 43,75 points avec les différents adversaires croisés lors de ces JO.  Charles Barkley, lui aussi membre de ce groupe à part – intronisé dans sa totalité au Hall of Fame en 2010-, a révélé ce qui motivait au quotidien les différents joueurs de cette sélection de prestige. Vu les caractères des bonhommes, on s’en doute un peu :

« Eh bien, c’était une bataille d’ego. C’était génial, la meilleure chose que j’ai jamais vécue dans ma vie« , a-t-il déclaré, par l’intermédiaire de Maitreyee Joshi de Essentially Sports.

Invité de l’émission « Get Up » diffusée sur la chaîne ESPN, l’ancien ailier fort est revenu sur ce qui reste comme l’un des moments les plus forts de sa carrière. Du fait de l’actuelle diffusion de la série « The Last Dance« , évoquant la « Dream Team » lors de l’épisode 5, tout le monde s’intéresse à nouveau en détails à cette équipe si spéciale. Chales Barkley revient lui sur la compétitivité qui régnait au sein du groupe, avec les meilleurs joueurs du monde :

« Il y avait moi et Karl Malone qui étaient les deux meilleurs ailiers forts du monde. On essayait de s’entretuer tous les jours. Tu avais Michael, qui détestait Clyde Drexler. Ils essayaient de s’entretuer aussiIl y avait David Robinson et Patrick Ewing, qui essayaient de prouver qui était le meilleur pivot au monde. Ils essayaient de s’entretuer. Puis il y avait Magic [Johnson], que Scottie [Pippen] venait de battre en finale. Il voulait se venger !

C’était le plus intense possible. C’était comme ça tous les jours. Les gars essayaient tous de plaider leur cause. C’était incroyable pour deux raisons. Premièrement, parce qu’on essayait tous de s’entretuer. C’était aussi incroyable parce qu’une fois le jeu terminé, nous montions dans le bus et nous rentrions tranquillement à l’hôtel ensemble. Nous faisions comme si rien ne s’était passé. C’est pour ça que c’était cool« .

Charles Barkley est revenu sur la fameuse « Dream Team » dont il a fait partie et de laquelle il se rappelle fièrement. Chacun des joueurs la composant avait un énorme égo et bataillait énormément, même à l’entraînement pour gagner sa place. Sans aucun doute la recette du succès ! Cela prouve aussi qu’à la bonne époque, il y avait aussi de réelles amitiés, puisque les vieilles légendes adorent dire le contraire pour jouer aux faux durs. Il est dommage qu’à travers le temps, que Charles Barkley et Michael Jordan, ne le soient plus.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités