Connect with us

Actualités

Les playoffs avant l’heure : Portland revient de l’enfer pour taper Memphis en overtime

C’était le match de la soirée le plus intéressant à suivre dans l’optique d’une qualification en playoffs. Dans ce choc de la conférence ouest, le huitième affrontait le neuvième. On a même pu assister à la première prolongation dans la bulle avec une victoire de Portland 140-135. On signe directement pour avoir un tel spectacle à chaque match.

Le match débute sur un rythme solide mais très rapidement, on sent que l’importance de l’événement pèse sur les joueurs. Beaucoup de fautes, bien plus que durant les matchs de préparation, et des joueurs qui râlent souvent. La preuve que ce format ne laisse pas la place à l’erreur. Le match est serré et les deux équipes sont très efficaces, plus de 50% de réussite au tir au total à la fin du premier quart temps. Lillard et Morant en revanche ne sont pas trop en vue. Les meneurs délèguent le travail à leurs intérieurs. Valanciunas est très efficace. De l’autre côté, Whiteside et Nurkic règnent en maître dans la raquette. Des maladresses du côté de Memphis permettent à Portland de conserver un petit écart. A la fin de ce premier quart-temps, l’écart est de cinq points en faveur des Blazers

Dans le second quart-temps, le banc des Blazers avec Gary Trent Jr Mario Hezonja permettent à l’équipe de conserver son avance. CJ McCollum lui, plante 19 points en première période. Quand Lillard n’est pas bien, McCollum prend le relais. Le match continue sur le même rythme. Les deux équipes sont plutôt efficaces mais le match et très haché. Toujours beaucoup de fautes, surtout côté Blazers. En fin de quart temps, Damian Lillard semble enfin rentrer dans son match et prend l’ascendant sur Morant qui marque deux points sur cette première période. A quelques secondes de la mi-temps, Trent JR plante un énorme trois points pour porter l’écart à 8 points. 68-60 au moment de rentrer aux vestiaires. 

Pour Damian Lillard, ça recommence comme le deuxième quart-temps a terminé. Ja Morant n’est toujours pas rentré dans son match. Il attaque trop le cercle, mais les bigs mens des Blazers Nurkic, Whiteside et Collins l’empêchent de scorer. Portland défend très bien et creuse rapidement l’écart à 13 points. On se dirige alors vers une victoire des Blazers tant les Grizzlies ne parviennent pas à produire de jeu. Mais la NBA n’a pas fini de nous réserver des surprises et la tendance s’inverse rapidement. Portland cherche trop à jouer sur Jusuf Nurkic qui ne parvient plus à trouver l’ouverture. Dans le même temps, Morant se réveille, plante 9 points coup sur coup, et voilà Memphis revenu à égalité. Plus encore, ils prennent même 11 points d’avance avant même la fin du troisième quart, notamment en doublant sans cesse Daman Lillard sur P&R. Les siens ne marqueront pas pendant 4 minutes. Un nouveau scénario digne de ce nom alors que la NBA n’a repris que depuis hier. 96-93 pour Memphis avant d’entamer les douze dernières minutes. Un nouveau money time de folie se profile. 

Un chassé croisé démarre entre les deux équipes. Si Memphis est plus efficace et parvient à conserver son avance, Portland peut s’appuyer sur ses hommes forts pour rester au contact. Le match reste très tendu et on voit toujours beaucoup de fautes. Jusuf Nurkic sera exclu et quitte ses coéquipiers avec 18 points et 9 rebonds. Memphis à l’occasion de creuser un écart définitif mais des lancers francs manqués permettent à Portland par l’intermédiaire d’un Carmelo Anthony toujours aussi clutch de recoller et même de passer devant. Personne ne veut lâcher et à 124 partout, Lillard a l’occasion de tuer le match. Brooks défend bien et ne laisse pas l’opportunité à Dame d’inscrire ce panier salvateur. Morant au rebond part en contre et glisse avant de pouvoir prendre son tir. Place à la première prolongation de la bulle.

D’entrée, les Blazers assassinent le match. 11 points et un CJ McCollum en feu pour creuser un écart conséquent. Memphis ne reviendra pas, mais ils ne sont pas passés loin. Après deux récupérations de balle très hautes, les Grizz reviennent à trois points. Lillard part au drive et inscrit un panier compliqué. Game over, victoire Portland 140 à 135.

Le match a basculé d’un rien et clairement, si Memphis l’avait emporté, cela n’aurait rien changé. Sur le plan comptable en revanche, ça change beaucoup de choses. Les Grizzlies avaient l’occasion  de creuser l’écart sur la neuvième place, au final Portland recolle à 2.5 victoires de son adversaire. Un résultat déjà primordial dans la course aux playoffs. Mais avec le caractère des joueurs de Memphis, rien est encore joué.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités