*
Connect with us

Actualités

Tracy McGrady effondré par la mort de son proche ami : « Je pense que j’ai eu la chance de vivre une relation que personne d’autre n’a eue avec Kobe. »

Source de l'image : capture d'écran YouTube.

Tracy McGrady a toujours été très proche de Kobe Bryant. Les deux anciens joueurs NBA se sont fréquentés très tôt et ne se seront plus jamais perdus de vue par la suite. La disparition de son ami est très difficile à avaler pour l’ancien des Rockets.

Depuis dimanche, les hommages se sont multipliés -venant du monde entier, du monde du sport ou non, de personnalités publiques ou non-, depuis la tragique mort accidentelle de Kobe Bryant (41 ans), de sa fille Gianna (13 ans) et des sept autres occupants de l’hélicoptère s’étant crashés. Pour autant, certains témoignages se révèlent beaucoup plus poignants et intimes que d’autres. Celui de Tracy McGrady, invité à s’exprimer lundi soir au sein de l’émission « The Jump«  de Rachel Nichols, fait partie de ces messages d’amour ultra sincères. L’ancien joueur de 40 ans, retraité des parquets depuis 2013, était un ami de longue date du « Black Mamba » et avait développé avec lui une relation spéciale : « Je suis dévasté. Comme tout le monde. Je pense que j’ai eu la chance de vivre une relation que personne d’autre n’a eue avec Kobe. » Cette amitié aura pris graine lorsque les deux jeunes hommes rejoignaient à peine la NBA, à tout juste dix-huit ans : « On a passé énormément de temps ensemble. J’allais chez lui, il y a avait Pam, Joe (ses parents), Shaya et Sharia (ses soeurs). On regardait des vidéos de Michael Jordan. À certains moments, il revenait en arrière. Je lui disais : ‘Mais attends, qu’est-ce que tu fais ?’. C’était tout lui. Il s’entraînait par la suite à faire des choses que Jordan faisait.« 

Durant sa touchante prise de parole pour décrire son défunt ami, McGrady a mentionné un élément troublant concernant Kobe. Dans sa jeunesse, ce dernier lui disait toujours : « ‘Je veux mourir jeune. Je veux faire ma carrière, être meilleur que Michael Jordan, être idolâtré et mourir jeune.’ Je me disais qu’il était si fou de dire ça. Pour autant, quand j’ai appris la nouvelle hier (…), je n’ai pas pu le croire. ». Ces paroles collaient bien avec le « Young Kobe« , celui ayant porté le numéro 8, la version la plus fougueuse du joueur et de l’homme que l’on connaîtra beaucoup plus calme par la suite après la naissance de ses quatre filles. Comme le rappelle T-Mac par la suite, l’ancien Laker a beaucoup changé en devenant père : « Il avait déclaré ça avant d’avoir des enfants. Quand il a eu ses filles, il a arrêté d’avoir cet état d’esprit. »

L’ancien du Magic n’oubliera jamais l’impact qu’aura eu Kobe sur sa carrière, le soutien moral et technique qu’il lui aura offert dans les moments difficiles : « Durant mes deux, trois premières saisons, je n’aurais sans doute pas réussi à m’en sortir sans Kobe. Il est arrivé en NBA un an avant moi, directement depuis le lycée, comme moi, et il est passé par des moments terribles durant sa saison rookie et la même chose pour moi. J’avais l’habitude de l’appeler pour recevoir des conseils et il me les donnait parce qu’on était des frères. » Cette filiation se poursuivra après la retraite des deux hommes, par le biais de leurs enfants : « On s’est retrouvé plus tard avec le basket AAU grâce à nos enfants, en les coachant. Ça m’a reconnecté à lui et ça m’a rappelé tous ces bons moments qu’on a vécu au sein de nos carrières respectives. » L’ancien swingman n’a pu retenir ses larmes au moment d’évoquer la jeune fille de Kobe, Gianna, qu’il a vu grandir depuis quelques années : « Voir mes enfants jouer, s’entraîner, était la meilleure des choses que j’avais. Récemment, j’ai pu voir Gigi avant qu’elle joue, je lui ai fait un câlin et elle m’a simplement dit : ‘I got this uncle’. Elle était spéciale. Elle était construite comme Kobe. Dans son jeu, ses attitudes. Elle avait déjà son fadeaway à 13 ans. Je me disais : ‘Wouah, elle va devenir si spéciale’. Malheureusement, elle ne pourra jamais poursuivre son héritage. »

McGrady s’est au fil du temps rapproché de la famille fondée par Bryant. Il a donc terminé son hommage en communiquant son soutien le plus profond à la femme de son ami et à ses trois filles : « Mes pensées vont vers Vanessa et les filles. C’est dur, c’est dur… »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités