*
Connect with us

Actualités

Kyle Kuzma tacle sévèrement les anciens coachs de Andre Drummond

source image : ClutchPoints

En leader des Los Angeles Lakers et du secteur intérieur, nous le savons, Kyle Kuzma n’a pas sa langue dans sa poche. Lors d’une période compliquée à la veille des playoffs qui débuteront à partir du 22 mai, les Angelenos qui comptent sans leurs deux All-Stars ont besoin de monde dans la raquette, secteur peu garni depuis le début de saison, l’excellent coup Andre Drummond est loué, mais l’ancien pensionnaire des Utes de l’Utah n’a pas mâché ses mots en taclant les pied décollés, les anciennes franchises et coachs du double All-star.

Difficile d’être un pivot en 2021, entre la mode de se désaxer de la raquette, la polyvalence requise et l’adresse extérieure qui deviennent un enjeu majeur du recrutement, Andre Drummond a gouté à ces difficultés d’être un pur pivot d’origine. Atout physiologique (2,08m, 127kg) et talent il a, ça tout le monde le conçoit, mais le fait qu’il soit si bipolaire et pas forcément polyvalent est de la responsabilité des coachs côtoyés par Andre Drummond selon l’ailier fort Kyle KuzmaMaurice Cheeks, Stan Van Gundy, Dwane Casey eux vont apprécier cette pique :

« Je veux dire, c’est juste un processus, mec. Cela ne se fera pas du jour au lendemain. Rome ne s’est pas construite du jour au lendemain. Je pense que pour lui, c’est un gros ajustement. Quand on y pense, il n’a jamais vraiment été coaché ​​dans sa carrière. Jouer à Detroit, à Cleveland, puis venir ici dans une organisation de champion, c’est difficile. »

« Dre » a commencé sa carrière tard et n’a pas la rigueur d’un LeBron James. Capable de faire une excellente performance un jour et d’être transparent le lendemain, forcément que Kyle Kuzma a en partie raison. Maintenant que la machine à double double est aux Lakers, entouré de joueurs qui ont une faim de victoire et une rigueur hors du commun, cela risque d’être le meilleur environnement pour ce pivot qui désintéresse par sa mauvaise adresse à l’extérieur, au détriment de ses qualités en tant que pur pivot. Absent régulièrement suite à des pépins physiques il est tout de même tranchant lorsqu’il est sur les parquets en cinq matchs, il a accumulé en moyenne 9,2 points et 10,2 rebonds en environ 22 minutes par match. 

Intérieur de talent qu’il n’exploite pas toujours, il est un pivot atypique avec une polyvalence limitée, ll faudra du temps avant qu’Andre Drummond ne comprenne complètement le schéma des Lakers. Mais une fois qu’il l’aura fait, le reste de la ligue ferait mieux de faire attention.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Andre Drummond aime oublier son cerveau : l'intérieur réalise une bourde sur pick and roll

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités