*
Connect with us

Actualités

La course à la quatrième place à l’Est bat son plein : Hawks, Heat et Knicks se tirent la bourre

Source de l'image : Kim Klement-USA TODAY Sports.

À seulement quelques heures de la fin de la phase de saison régulière, la NBA est encore bien loin d’avoir livré la fin de son histoire. Hawks, Heat et Knicks se livrent notamment une superbe bataille au positionnement en vue des playoffs. Atlanta a pour l’instant l’avantage mais l’écart est minime.

Éviter un certain Giannis Antetokounmpo, encore bien remonté la nuit dernière face aux Pacers (40 points, 15 rebonds et 6 passes contre les Pacers) : telle est l’envie liant Hawks, Heat et Knicks. Toutes les trois sur les planches la nuit dernière, ces équipes ont figé leurs positions et fait encore un peu plus monter la pression à l’entame du week-end. Le sort de leurs toutes dernières rencontres de la saison décidera de leur destin : deux d’entre elles s’affronteront au premier tour des playoffs, tandis que le sixième au classement devra donc normalement défier les Bucks du Grec. Pour l’instant, Trae Young et son escouade sont les mieux placés, possédant un bilan de 40 victoires et 31 défaites, et ne devant plus qu’affronter les Rockets. Heat et Knicks, tous les deux à 39 victoires et 31 défaites, doivent l’emporter lors de leurs deux dernières rencontres pour espérer un autre scénario.

Les Hawks en balade face au Magic 

Opposés à un Magic n’ayant plus rien à jouer, les Hawks ne sont pas tombés dans le possible piège et ont remporté très largement leur troisième rencontre de suite (116 à 93). Les jeunes pousses floridiennes n’ont même pas pu espérer rivaliser, encaissant un 29 à 16 dans le premier quart. Sous l’impact d’un excellent Bogdan Bogdanovic, auteur de 27 points à 9/12 au tir dont 4/7 à trois points, l’écart s’est rapidement créé et a été maintenu tout au long de la rencontre. Avec six joueurs à dix points ou plus, dont Clint Capela, en double-double (14 points et 14 rebonds), le collectif coaché par Nate McMillan n’aura donc pas eu à forcer son talent. Une victoire face aux Rockets dimanche soir leur assurera la quatrième place.

Le Heat en mode patron contre les Sixers 

En pleine opération remontée au classement depuis plusieurs semaines, le Heat a enchaîné avec un septième succès en huit matchs. Les Sixers se déplaçaient à Miami pour une affiche qui sent bon le duel de playoffs, mais ont été dominés très largement par un groupe du Heat en mission. Joël Embiid, dans un sale soir (6 points à 3/9 au tir et 2 rebonds en 25 minutes) n’a pas pu peser, tout le contraire de Bam Adebayo. Le pivot du Heat a cumulé 18 points, 12 rebonds et 8 passes, accompagnant au mieux Jimmy Butler et ses 21 points. Néanmoins, les deux têtes d’affiche des Floridiens se sont faits voler la vedette par un certain… Udonis Haslem, sorti de sa pré-retraite paisible en bout de banc. Entré en jeu un peu plus de deux minutes, l’ancien a eu le temps de marquer quatre points et de s’embrouiller avec Dwight Howard, récoltant une expulsion digne des plus grands. Sacré U.D. !

Les Knicks remontent les Spurs pour s’imposer

Vainqueurs des Clippers (106 à 100) puis battus d’un rien par les Lakers (99 à 101) lors de leur voyage à Los Angeles, les Knicks étaient de retour au Madison Square Garden la nuit dernière. Face à des Spurs eux aussi en course pour les playoffs, mais via le play-in à l’Ouest, les New-Yorkais ont été menés durant une longue partie de la rencontre. Comptant jusqu’à dix-sept points de retard à la fin du troisième quart-temps, les hommes de Tom Thibodeau n’ont rien lâché. Leur très beau dernier quart-temps leur a permis de recoller au score puis de s’échapper dans les dernières minutes (102 à 98) grâce au trio formé par Julius Randle (25 points, 9 rebonds et 9 passes), R.J. Barrett (24 points, 9 rebonds et 5 passes), et surtout le revenant Alec Burks, scorant 30 points (ajoutez-y 10 rebonds) en sortie de banc. DeMar DeRozan (27 points, 8 rebonds et 4 passes) et ses coéquipiers attaqueront donc le play-in en dixième position, sans aucun droit à l’erreur.

On devrait vivre de très belles heures de saison régulière, avec de l’intérêt aux quatre coins des parquets NBA. Reste à savoir qui craquera entre ces trois prétendants souhaitant avant tout éviter les Bucks. Pour l’instant, les Knicks sont les moins bien placées, et doivent l’emporter à tout prix pour espérer dépasser les Hawks.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités