*
Connect with us

Actualités

Draymond Green évoque Kevin Durant : « Vous savez, Kevin est mon frère »

Source photo : complex.com

Lorsqu’on fait allusion aux Warriors, on pense bien évidemment en premier lieu à leur jeu léché ainsi qu’à leur Big Three acquis à la Draft, qui aura permis d’instaurer une dynastie et une domination rarement vue auparavant. La venue de KD est incontestablement non négligeable dans les accomplissements de Golden State (le bonhomme a tout de même raflé deux MVP des finales, sympa comme contribution) mais nous n’avons eu de cesse de le dire durant son passage dans la baie : cette équipe ne sera jamais la sienne. Envolé vers Brooklyn lors de l’intersaison, les Warriors se retrouvent donc tout de même dénués d’une de leur force majeure et KD a lui le champ libre pour s’imposer en tant que patron de New York et de l’Est. Retour aux sources pour les Dubs, qui vont devoir compter sur leur ossature principale afin de re-toucher les sommets, sans l’aide du probable 2e meilleur joueur du monde. Récemment prolongé pour 100 millions sur les quatres prochaines années, les bouleversements de cet été ne font pas peur à Draymond Green, qui ne compte pas baisser le pied. Il s’est même montré très excité face à son nouveau challenge et infiniment reconnaissant envers KD.

Outre le terrain, Kevin Durant aura fait parler de lui de bien des manières depuis un fameux 4 juillet 2016. Ce soir de tremblement de terre en NBA où le MVP 2014 tournait le dos aux siens du Thunder en vue d’aller chercher des bagouzes dans ce qui était la meilleure équipe de l’histoire la ligue, avec 73 victoires au compteur. L’image de KD complètement anéantie, le basketteur se chargeait de prendre le relais et heureusement pour lui, côté basket, l’ailier ne s’en sort pas trop mal. Par la suite, KD tendra le bâton pour se faire battre en s’égarant sur Twitter avec la création de faux comptes visant à tailler son ancienne franchise, ce qui desservira à sa popularité au sein de la ligue. Enfin, cerise sur le gâteau : si le numéro 35 est toujours resté discret et acclamé par les fans des Warriors, cette troisième saison aura eu son lot de surprises, notamment par cette brouille survenue en plein match entre Draymond et KD en Novembre dernier. Staples Center, Warriors vs Clippers, 106 partout, 6 secondes à jouer. Durant lui veut le ballon et le dernier shoot du match quand Green foncera tête baissée et perdra la balle bêtement. L’échange musclé qui suivra dans lequel les deux joueurs se parleront très crûment fera le tour du monde, et jamais la sensation de rupture entre KD et les Dubs n’aura été aussi forte. Comment Kevin parlait-il à l’âme, au coeur et au leader du vestiaire ? Comment osait-il taper du poing sur la table alors qu’il n’avait rejoint le wagon qu’en cours de route ? Personnalité au caractère plutôt bien trempé, Draymond ne manquera bien évidemment pas de rétorquer et de rappeler au MVP des finales que les Warriors gagnaient déjà avant son arrivée, en plus de lui lancer des pics sur les rumeurs qui l’envoyaient à New York pendant toute la saison. Récemment interwievé par Rachel Nichols pour ESPN, Draymond a tenu à nous remettre les idées en place : lui et KD sont des frères, et il lui sera toujours reconnaissant pour son précieux apport durant ses trois saisons.

« Vous savez, Kevin est mon frère. Il est venu à Golden State pour trois saisons. Nous avons gagné deux championnats. Si quelqu’un m’avait dit, Kevin Durant va venir chez les Warriors et nous allons gagner deux titres en plus d’avoir une chance d’en gagner un troisième, qu’auriez vous fait? J’aurais signé tout de suite. Ca a été un grand succès. C’est mon frère, et je suis content pour lui.  Draymond poursuit ensuite en évoquant comment il a appris que son pote s’en allait : J’ai découvert qu’il avait choisi Brooklyn quand tout le monde l’a découvert. Et c’est exactement de cette manière que ça devrait se passer. Tellement de fois, vous entendez quelqu’un se plaindre « Oh, ce gars ne m’a pas dit ça, etc ». Il ne me doit pas de me le dire avant tout le monde. Nous avons fait ce que nous devions faire ensemble, mais ce que les gens oublient dans cette ligue, c’est que ce sont nos vies avant tout. Je ne vais pas aller voir Kevin Durant et lui demander « Salut Kevin, est que je peux mettre ma fiancée enceinte? » C’est ma propre vie. »

Privés désormais de l’arme létale qu’est KD mais également de Klay Thompson qui va squatter l’infirmerie pendant une grosse partie de la saison, les Warriors démarrent une nouvelle ère basée sur leur duo Steph-Draymond avec Steve Kerr à la baguette, en plus de pouvoir compter sur de nouveaux jeunes talents comme D’Angelo Russell et Willie Cauley-Stein. Pour la première fois depuis fort longtemps, les Warriors n’attaquent pas la saison en étant LE favori évident de la ligue et cette perspective enthousiasme l’ancien meilleur défenseur de l’année, confiant pour l’avenir :

« Vous savez, c’est beaucoup plus facile de rentrer dans une saison où tu sais que tu vas retourner en Finale […] Je suis excité d’entrer dans cette saison sans savoir que nous allons gagner le championnat. Mais sachez que peu importe ce qu’il se passe, nous allons être compétitifs autant que nous le pouvons. Je suis excité pour ce défi. Je suis excité par le challenge de Steph qui devient le gars le plus vieux de l’équipe, avec seulement Klay et moi juste derrière […] C’est un challenge différent. Il s’agit d’attraper ces jeunes gars et de leur apprendre comment gagner, leur enseigner ce que cela implique d’être grand. Leur apprendre comment travailler, les choses que vous devez comprendre pour gagner au plus haut niveau. J’ai très hâte de relever ce défi. […] Cela fait un moment que nous n’avons pas été l’outsider. Cette sensation m’avait manquée, et je suis sûr qu’elle manque à Steph et Klay également. Je remercie les bookmakers qui nous voient moins forts. Vous m’avez amené là où je suis aujourd’hui. J’ai hâte de voir où vous m’emmènerez cette fois »

Gare à ceux qui sous-estiment les Warriors l’année prochaine : sous la tutelle du Chef Curry, de Steve Kerr et de Draymond, Golden State s’appuie sur une triplette qui connaît par coeur le chemin de la victoire. Jusqu’au retour de Klay Thompson, ils pourront s’appuyer sur leurs nouveaux renforts et devront compter sur un Steph qui se charge de l’attaque quand Draymond lui sera revanchard et prêt à montrer qui est le véritable patron de l’Ouest.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités