... ...
... News Archives - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Les prédictions d’ESPN pour la conférence Ouest : Les Blazers et les Spurs out des playoffs

Comme d’habitude, de nombreuses personnes font leurs pronostics pour la saison à venir, et ESPN, une nouvelle fois balance les siens. Les Spurs et les Blazers font les frais de l’arrivée de LeBron.

Commençons tout d’abord par les bons derniers de la conférence Ouest. Certes, les Kings seront portés sur l’avenir avec un duo Fox – Balgey, mais c’est justement ce manque d’expérience qui va leur empêcher de remporter plus de matchs. Devant eux, aussi de la jeunesse avec les Suns dont le duo Booker – Ayton fera surement quelques ravages sur des séquences. Malgré un très bon « mercato », ESPN ne croit pas vraiment aux Mavericks, qui ont pourtant, un beau cinq majeur sur le papier. Ils se placent à la 13ème place. A la 12ème place, ESPN voit les Grizzlies, qui vont récupérer Mike Conley à 100%, normalement.

Pour autant, ils se retrouveront derrière les Clippers malgré une reconstruction totale. D’après ESPN, ils remporteront 35 rencontres, pour une 11ème place au final. Quant aux Blazers, ils seront à la lutte pour les playoffs, et malgré leur équipe de régulière, ESPN ne voit pas la franchise en playoffs. Dernière équipe non qualifiée pour les playoffs, il s’agit des Spurs malgré deux des meilleurs joueurs du mid-range (Aldridge-DeRozan).

A la 8ème place, ce sera (encore) les Wolves selon ESPN. Malgré de belles promesses quand Jimmy Butler n’était pas blessé (4ème à ce moment là), le site américain, voit même la franchise qui régresse au niveau du bilan. A la 7ème place, les Pelicans miseront sur une saison de malade de la part d’Anthony Davis, qui sera toujours accompagné par des soldats (Mirotic, Holiday, etc). Un recrutement qui perd des noms (Rondo, Cousins), mais qui cependant recrute des remplaçants qualitatifs (Payton, Randle). Une arrivée, ça peut tout changer, et les Lakers en sont les parfaits témoins. A l’image de sa carrière, LeBron va tout donner afin de donner une belle 6ème place à la franchise californienne.

A la 5ème place, on retrouve ceux qui ont manqué les playoffs à un petit match, une prolongation…les Nuggets. La continuité, deux recrues majeurs (Thomas, Porter Jr). S’il y a la santé, les playoffs ne seront qu’une formalité. Si le match-up a lieu en playoffs avec le 4ème, ce sera une série à suspense à coup sur, puisque c’est le Thunder qui sera à cette place, toujours selon ESPN. Une franchise mieux équilibrée pour des meilleurs résultats…en playoffs ?

Enfin, à la troisième marche du podium, cela peut paraître comme une petite surprise. Effectivement, le Jazz est toujours sur son petit nuage avec un vrai rookie (Mitchell) et un vrai défenseur (Gobert). Un coach toujours aussi bon (Snyder) et la franchise ne peut que progresser. Aux deux premières places, on retrouve les deux finalistes de la conférence Ouest, sauf que les Warriors reprendront les commandes devant les Rockets si l’on croit la rédaction du site américain.

ESPN est à fond sur les pronostics en ce moment. Est ce qu’ils seront bons, ça c’est autre question. En tout cas cela promet pour une nouvelle grosse saison et un nouveau suspense pour les dernières places qualificatives pour les playoffs.
Click to comment

Les prédictions d’ESPN pour la free agency 2019 : Kyrie aux Knicks, Kawhi aux Lakers ?

La saison 2018-2019 n’a pas encore débuté qu’ESPN se projette déjà sur la saison 2019-2020 et notamment la free agency 2019. Où vont-aller les stars qui seront grandement courtisées ?

Cet été, plusieurs gros agents libres ont changé d’équipe, et le premier nom qui nous vient en tête est bien évidemment LeBron James, puis DeMarcus Cousins. L’année prochaine, nous aurons le droit à des stars, des stars et encore des stars avec Kyrie Irving, Jimmy Butler, Kawhi Leonard, Kevin Durant, Klay Thompson et bien d’autres.

Le premier pronostic est pour pour Kyrie Irving et près de 47% des journalistes d’ESPN envoient Uncle Drew à New York. Ce choix est en tout cas cohérent puisque d’une part c’est un gros marché, et d’autre part le meneur a grandi dans les quartiers de Big Apple. Juste derrière, on retrouve les Celtics à presque 44%.

Puis, ESPN a analysé la situation de Jimmy Butler. Sauf qu’avec l’arrière, la bataille semble moins rude car les Knicks vont signer le joueur si l’on croit les pronostics de la rédaction du site américain. Etant donné que Kyrie Irving est un de ses potes et que la relation avec les Wolves est plus que moyenne, ce choix est effectivement possible.

Ensuite, c’est Kawhi Leonard qui est passé au radar d’ESPN. Contrairement aux deux autres stars citées ci dessus, seuls trois franchises ressortent : les Lakers (57.6%), les Raptors (27.3%) et les Clippers (15.1%). Sachant que son oncle veut que son petit poulain joue devant sa famille à Los Angeles, la probabilité est assez grande pour que l’ailier vienne à Holywood.

Après, c’est le cas Kevin Durant qui a été traité. Depuis quelques années, le double champion NBA fait des sacrifices financiers, et il se peut qu’il puisse quitter Golden State l’année prochaine. Cependant, ESPN croit très peu en cette situation et quasiment 70% des journalistes d’ESPN pensent que KD restera à San Francisco.

Enfin, le dernière situation évoquée par ESPN, c’est celle de Klay Thompson. Le joueur a déjà affirmé qu’il voulait jouer au soleil, son père a joué aux Lakers. En revanche, l’arrière est tellement heureux de gagner aux Warriors qu’il est très peu probable de le voir quitter cette franchise. D’ailleurs, c’est avec le Splash Bro qu’il y a le moins de suspense dans les prédictions d’ESPN.

La free agency n’est que dans un an qu’ESPN prédit l’avenir des plus grands joueurs de la ligue. Selon eux, les Knicks ressortiront comme les gros vainqueurs de la prochaine free agency, en compagnie des Lakers et des Warriors.
Click to comment

Zion Williamson et RJ Barrett : le duo de Duke explose tout pour son premier match !

Alors que l’université de Duke a débuté sa présaison au Canada, c’était l’occasion rêvée de voir les débuts de leurs deux freaks. Un premier match qui laisse présager que du bon, la hype valait le coup !

Il est toujours intéressant de regarder ce qui se passe dans les lycées Américains ou en NCAA, car après tout ce sont eux qui évolueront quelques années plus tard en NBA. Alors quand il s’agit de phénomènes attendus comme RJ Barrett et Zion Williamson, tous les deux dans la même équipe légendaire de Duke, autant dire que les fans étaient impatients. Ils ont affronté l’université de Ryerson et l’ont emporté 86-67, jusque-là rien d’alarmant.

Par contre, la domination que ce duo a imposé sur le terrain était vraiment rare, avec pas moins de 37 points inscrits sur la première mi-temps. Sur les 40 de leur équipe : WOW ! RJ Barrett, grand favori pour être appelé en 1er lors de la draft 2019, finit meilleur scoreur de la  rebonds, rencontre avec 34 unités. Le Canadien a fait parler sa vitesse et sa technique des deux côtés du terrain, avec son corps déjà longiligne (2m pour 98 kilos à 18 ans). S’il a été impressionnant, ce n’est pourtant pas lui qui a été le plus au centre du spectacle..

On parle évidemment de Zion Williamson, l’ailier au physique de pivot ! Souvent annoncé « trop lourd », il a su prouver que son gabarit de monstre était un atout énorme pour écraser une raquette. Véritable energizer, il a compilé 13 rebonds en ne laissant aucune chance à ses adversaires. Zion a inscrit 29 pions et s’est offert le luxe de prouver que son tir n’est pas aussi mauvais que certains le prétendent : 3/4 à 3-points, ce qui reste très propre même à une distance FIBA. Surtout qu’on parle d’un jeune de 18 ans qui pèse 129 kilos et qui est capable de dunker de la ligne des lancers-francs !

Bref, les rares qui n’avaient pas encore décidé de s’intéresser à la NCAA ont désormais toutes les raisons de s’y mettre. Vivement un petit North Carolina-Duke pour voir comment répondront les deux freaks des Blue Devils.
Click to comment

Pour Kyle Kuzma, LeBron James n’aura pas besoin d’être patient pour viser haut aux Lakers : Jeunes mais motivés à Los Angeles !

Contrairement à lorsqu’il avait rejoint Wade et Bosh au Heat en 2010, LeBron James ne viserait pas le titre NBA dès sa première saison aux Lakers selon la plupart des analystes qui prônent la patience.

Autant le dire de suite : Kyle Kuzma ne semble clairement pas d’accord avec cette idée. Evidemment, les Warriors sont les grands favoris à leur propre succession, mais les noms qui ressortent le plus parmi les contenders sont clairement les Rockets et les Celtics. De leur côté, les Lakers se retrouvent avec un effectif bien modifié, avec plusieurs arrivées cet été. Un changement de coéquipiers qui n’effraie pas Kuzma, bien au contraire.

 » On est définitivement très excité à propos de notre roster et des pièces que nous avons à disposition. On pense que beaucoup de gens nous sous-estiment. Ca va clairement être super fun de jouer avec tous ces nouveaux gars. Certains disent qu’il y a trop de nouveaux éléments, mais le changement peut être bénéfique ! Il y a plein d’équipes en NBA qui doivent bosser sur leur alchimie de groupe, on est juste l’une d’entre-elles.  » Kyle Kuzma via ESPN

En dehors du grand nombre d’arrivées, c’est parfois le choix des joueurs qui a amusé la presse. Lance Stephenson, JaVale McGee, Rajon Rondo et Michael Beasley. Du talent et de l’énergie il y en a. Du shoot, beaucoup moins en revanche. Sauf que pour encadrer tout ça, les Lakers ont recruté le meilleur joueur de la planète, LeBron James ! Une addition XXL qui devrait totalement changer la donne en Californie, Kuzma soulignant aussi que les jeunes joueurs de l’effectif ne manquent pas de motivation.

 » Je ne comprends pas pourquoi beaucoup de gens nous mettent hors de course juste en raison de notre jeunesse. On a faim, on est motivé et compétitif. Ceux qui nous ont vu jouer l’an dernier le savent, on était bien dans nos matchs. Et recruter un des meilleurs joueurs de l’histoire ne peut que nous faire évoluer. Notre niveau de jeu et de concentration va atteindre un tout autre niveau. Je ne vois pas vraiment pourquoi il faudrait être si patient. « 

Après une saison rookie plus que réussie, Kuzma semble donc viser très haut dès la saison prochaine. Ca tombe bien, car patient ou non, le King visera toujours le plus haut possible.

 

Click to comment

Ron Artest boit un coup de trop et balance ses pronostics pour la saison prochaine

Peu importe quelle franchise on supporte, il est difficile de ne pas annoncer les Warriors ultra-favoris pour la saison prochaine, surtout après un renfort XXL comme DeMarcus Cousins. Sauf que la logique, Meta World Peace la boit, et cul sec !

Metta World Peace ? Non, Ron Artest plutôt, puisque l’ancien agresseur défenseur des Lakers a décidé de revenir aux origines quant à son nom. Il a aussi décidé de s’amuser un peu sur Twitter en donnant ses pronostics, notamment sur la conférence Est. Si depuis le départ de LeBron à l’Ouest, le débat fait rage entre Celtics, Sixers, Raptors et Bucks pour déterminer un grand favori, Ron Artest annonce une finale de conférences pour le moins inattendue : Pacers contre Knicks !

 

Un tweet qui a d’ailleurs créé un petit clash bon enfant entre Spencer Dinwiddie et Enes Kanter, le joueur des Nets annonçant que les Knicks n’étaient même pas la meilleure franchise de New-York, avant de rajouter à Kanter qu’il sait à quel point son discours peut rapidement changer. Une petite référence au Turc qui à maintes reprises l’an passé avait provoqué LeBron James avant de finalement souhaiter sa venue à New-York.

Histoire de continuer à titiller la conférence Est, Ron a d’ailleurs prédit le futur MVP en la personne de Joel Embiid. La encore, le pari est osé, bien que le Camerounais a plus de chances de soulever ce trophée dans un an que les fans des Pacers ou des Knicks voir leur équipe en finale NBA..

 

Avec 23 points, 11 rebonds, 3 passes et presque 2 contres de moyenne l’an dernier, Embiid a prouvé qu’il était déjà un des tous meilleurs à son poste en NBA, figurant même dans les prétendants au titre de meilleur défenseur de l’année. S’il approche des 82 matchs joués et qu’il continue de franchir les paliers 2 par 2, il n’est pas impossible de le voir entrer dans la discussion. Mais de là à en faire le favori comme Ron Artest…

Espérons pour le plaisir que l’ancien meilleur défenseur de l’année 2004 continue ses pronostics. A défaut de briller en Big 3 League, Ron Artest a au moins le mérite de nous faire marrer !
Click to comment

La révolution approche : Melo devrait sortir du banc à Houston !

Alors qu’il clamait haut et fort qu’il sortirait du banc lorsque ce sera le moment, Carmelo Anthony devrait bel et bien sortir du banc aux Rockets, du moins, c’est le plan des Texans.

Il y a quelques semaines, Carmelo Anthony déclarait qu’il était « hors de question » de sortir du banc. Alors qu’il signe officiellement avec les Rockets aujourd’hui, le plan de Houston est de faire de Melo un joueur du banc. En voilà, une nouvelle qui va faire plaisir à l’ancien joueur des Knicks et des Nuggets.

Si ça peut être une mini surprise puisque c’est un proche de Chris Paul et que le joueur a un égo surdimensionné, ce n’est pas non plus la surprise du siècle étant donné que ses précédentes relations avec Mike D’Antoni n’ont pas forcément été bonnes, et qu’il n’a plus le niveau de ses grandes années.

Ce n’est pas officiel certes, néanmoins ça sera tout de même une adaptation pour Melo qui a débuté les 1054 matchs de sa carrière. A 34 ans et une défense aussi présente qu’un homme invisible, c’est sans doute la meilleure option pour Carmelo Anthony. Un peu de sacrifice fera énormément de bien à lui, et à son équipe.

Si cette information se confirme, les Rockets devraient débuter avec PJ Tucker et James Ennis ou Ryan Anderson sur les ailes. Lorsqu’on voit ces noms, c’est terrible pour l’ailier, qui n’a plus le niveau pour être titulaire dans un contender team. C’est une grande décision de la part des Texans, et il faudra l’assumer par la suite.

Peut-être qu’il est courant, peut-être pas, mais visiblement, Carmelo Anthony starter, ce n’est pas dans les plans des Rockets !
Click to comment

Le calendrier des Sixers : retrouvailles avec Westbrook et Boston déjà cochés

Le 10 Août, la NBA a communiqué le calendrier à venir pour toutes les équipes. Pour bien commencer le week-end, on vous livre tous les gros matchs, par équipe bien sûr !

La NBA a fait le combo parfait. On peut se souvenir de matchs très chauds contre les Celtics, surtout en playoffs et ça tombe bien puisque c’est le match d’ouverture. Le premier petit test aura lieu début novembre car du 4 au 14, les Sixers joueront 6 fois, dont 5 rencontres qui se dérouleront à l’extérieur. 
La NBA continue de voir juste pour la hype, puisque Philadelphie retrouvera ENCORE Boston lors d’une grande date, ce sera à Noël. L’un des gros matchs attendus de la saison, aura lieu le 19 janvier contre OKC. Comment ne peut pas se souvenir comment Embiid et Westbrook se sont mis sur la gueule ? Du 15 au 31 janvier, les fans devraient contents puisqu’il y aura 7 matchs en antenne nationale ! Leur saison se finira tranquillement avec 2 fois Chicago et Miami !

Fans des Sixers, venez découvrir le calendrier intégral de votre équipe préférée sur ESPN, qui vient donc de nous dévoiler le fameux sésame !
Click to comment

Officiel : Carmelo Anthony s’engage aujourd’hui avec les Rockets pour le minimum

Et voilà enfin la signature officielle avec la woj bomb qui va avec. Carmelo Anthony signe chez les Rockets pour un peu moins de 3 millions de dollars.

13 août et Melo va enfin officiellement à Houston. Depuis, on a eu le temps d’utiliser 1 mois de basic fit, aller voir les indestructibles 50 fois et prendre 1 centimètre de barbe. Car si la signature s’est faite aujourd’hui, on le sait depuis pas mal de temps. D’abord par un transfert, Houston a voulu choper le numéro 7 du Thunder. N’ayant pas trouvé d’accord, il a finalement été transféré du côté d’Atlanta contre Dennis Schroder. Par la suite, il s’est fait couper, en ayant récupéré plus de 90% de son salaire. Enfin, en ce 13 août, il arrive enfin dans le texas pour tenter d’aider James Harden et Chris Paul.

C’est finalement pour un contrat de 2.4 millions de dollars, que le joueur a signé aujourd’hui. Il passera en même temps, la visite médicale et il sera officiellement un joueur des Rockets. Il tentera d’aider au mieux sa nouvelle équipe, notamment en playoffs. On a clairement vu un manque d’apport offensif et de variété, quand CP3 et James Harden ne sont pas sur les terrains. Il pourra apporter ceci dans le cinq de départ, étant donné qu’il ne veut pas sortir du banc… On a hâte de voir ce que ça va donner, surtout l’ambiance avec Mike D’Antoni, avec qui les choses se sont mal passées du côté de New-York.

Le joueur tournait encore à 16 points par match la saison dernière. A savoir s’il pourra faire de même cette saison et il aura en quelque sorte, les clés de la réussite en mains.
Click to comment

Pas de Chine pour Dwyane Wade : ce sera le Heat ou la retraite !

Dwyane Wade n’a pas perdu sa langue, loin de là. Le joueur de Miami s’est confié sur son avenir et une chose est sûre, il n’y aura pas de Chine. Peut être une bonne nouvelle… Enfin si monsieur grosses joues débarque à Miami.

Il y a quelques semaines, une grosse rumeur rodait autour de Dwyane Wade. Un club en Chine lui avait proposé un énorme contrat et comme par hasard, le joueur était dans les parages. Finalement, il a confié lui même qu’il n’irait pas là-bas. Une bonne nouvelle pour Miami, qui continue d’avoir de l’espoir. Il lui reste donc deux choix en ce qui le concerne. Soit partir en maison de retraite, soit revenir sur les terrains. Nous sommes déjà en Août et il aura été impensable par le passé, que Flash soit encore disponible à cette date. Mais les temps ont changé, Dwyane Wade aussi, et on parle pas de sa tête qui a grossi. Car maintenant, il est très vieux et quand Manny Navarro de Miami Herald, lui demande dans quelle franchise il pourrait jouer, la réponse est sans détour :

« Miami uniquement. Si je joue au basket cette année, ça sera sous l’uniforme de Miami. Si je ne joue pas, je vivras à Miami ou ailleurs probablement. »

Du côté du front office, et donc de Pat Riley, ils aimeraient que le dossier soit clos à la moitié du mois d’Août. De son côté, Dwyane Wade indiquait qu’il n’y avait rien de pressé et que ce n’est pas un contrat de 100 millions de dollars qu’il cherche à avoir comme par le passé, donc qui dit petit contrat, dit pas besoin de se presser.
On voit vraiment mal Miami se séparer de son joueur car depuis son retour, il n’a peut être pas les stats d’un All-Star mais il en a clairement l’aura. Le Heat est devenu une franchise différente depuis son retour. Sans oublier que les jeunes adorent avoir un joueur de son calibre sur les terrains et en dehors. A toi de jouer Flash…

Le « Wade county » revit et le numéro 3 de Miami tournait à presque 20 points par match, lors de la série contre Philadelphie. Allez courage fans du Heat, plus que quelques jours avant de connaitre sa décision….
Click to comment

Le calendrier des Knicks : le retour de Porzingis coïncide à la pire partie de la saison

Le 10 Août, la NBA a communiqué le calendrier à venir pour toutes les équipes. Pour bien commencer le week-end, on vous livre tous les gros matchs, par équipe bien sûr !

Au tour des Knicks de passer sous le crible. Le début de saison sera forcément compliqué, sans Kristaps Porzingis. Ils ouvrent leur saison à la maison, contre Atlanta, avant d’aller à Brooklyn. Après ça, c’est plutôt compliqué avec Boston, Milwaukee, Miami et Golden State. Par la suite, le mois de novembre est aussi tendu du slip, avec 11 matchs, qui se joueront à l’extérieur.
Pour Noel, il y aura une rencontre intéressante (Milwaukee) et après ça, c’est le parcours du combattant : Milwaukee x2, Utah, Denver, Lakers, Portland, Golden State, Indiana, Philadelphie, Washington, OKC, Houston. S’ils arrivent à survivre à ça, ça en dira long sur leur caractère.
Leur dernier gros test se jouera en mars avec 7 de leurs 9 premiers matchs se joueront en dehors de leurs bases. Dans les matchs attendus, on surveille le retour de David Fizdale le 25 novembre et le retour de super Mario le 18 novembre.

Fans des Knicks, venez découvrir le calendrier intégral de votre équipe préférée sur ESPN, qui vient donc de nous dévoiler le fameux sésame !
Click to comment